Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
DALIDA, UNE GARDE-ROBE DE LA VILLE À LA SCÈNE

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition DALIDA, UNE GARDE-ROBE DE LA VILLE À LA SCÈNE et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

DALIDA, UNE GARDE-ROBE DE LA VILLE À LA SCÈNE

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets


Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


Pour le trentième anniversaire de la disparition de la chanteuse Dalida, le Palais Galliera vous ouvre les portes de son incroyable garde-robe. Dalida, un corps parfait, une taille mannequin, une gestuelle glamour, elle est une icône de la mode. Look pulpeux, fifties, swinging London, acidulé, théâtral... Dalida ne laissait rien au hasard, elle aimait la mode et les couturiers l’aimaient. Habillée par les plus grands à la ville comme à la scène, en haute couture ou en prêt-à-porter, Yolanda, la miss Égypte à l’explosive plastique, devient Dalida et avec Bambino fait un tabac à Bobino. Elle incarne la méditerranée, ensoleillée et tragique, au langoureux accent. Taille marquée, hanche et poitrine moulée, épaule dégagée, chute de reins, tout est vertigineux chez elle. Sophistiquée, parée, maquillée, accessoirisée, c’est une bête de scène. Robes New Look des années 50 griffées Carven, fourreau rouge incendiaire façon Hollywood par Jean Dessès, sobre et chic en Loris Azzaro, robe chasuble du Balmain sixties, costumes paillettes et disco par Michel Fresnay dans les années 70, classique et indémodable en Yves Saint Laurent, elle a tout osé, tout porté. Jean-Claude Jitrois, qui a révolutionné le cuir, disait qu’habiller Dalida, c’est comme habiller les stars au festival de Cannes...

Dates 27/04/2017 - 13/08/2017
Site officiel Palais Galliera
  • nom_membre

    Connectez-vous

    Pour poster une critique
  • 25/06/2017

    Très belles tenues, belle scénographie, mais expo trop courte !

  • ';
  • 02/05/2017

    De belles tenues, sages ou glamour qui permettent de (re)découvrir Dalida. Ses chansons étaient kitsch mais pas ses robes (à part quelques errements des années 80, décennie maudite...).

  • ';

Ils ont envie de la voir (6)

  • OdileM
  • jul78t9273
  • guidicelli.l
  • mindinrewind
  • mbourdondestrem
  • MyshaBigKu

Ils l'ont vue (9)

  • anne.pauline.mathieu
  • M.garnier.92
  • kvmarin
  • laura.cousseran
  • Khelah
  • val
  • crooni3
  • expovore
  • TitideParis75
Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.