Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Figurer l

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Figurer l'étendue de Pascal Pesez et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Figurer l'étendue de Pascal Pesez

Figurer l'étendue de Pascal Pesez

  • check

    j'ai vu

  • like

    j'ai envie

4jours restants

Fermer

Achetez vos billets


    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    Pascal Pesez est peintre. La diversité de ses propositions, passant par la performance, le dessin et la poésie, n’entraîne pas son œuvre dans une pratique de la peinture étendue ou de l’installation picturale. Son objet – son site, pourrait-on dire – demeure l’objet tableau, soit une toile peinte tendue sur un châssis.

    Mais le tableau est à entendre ici au sens large, dans toutes ses potentialités de déploiement : un format unique et comme centripète (Noyau, Marges et trophée), deux formats associés où se joue la problématique du passage de l’un à l’autre (Artres summer, Crossing), polyptyques articulés qui parcellisent la vision (Opening), voire un texte, une voix, une présence...

    Depuis les années 1990 jusqu’aux tableaux et dessins les plus récents, la présence du corps croise celle de son expansion paysagère. La densité quasi nucléaire des quartiers de viande des débuts a fait place à de vastes étendues parcourues de flux de couleurs comme en dissolution, où se fait jour la tentation du recouvrement et du monochrome. De motif, le corps est devenu mobile. La chair ne figure plus dans cette peinture en tant qu’image, mais l’énergie organique innerve l’ensemble des surfaces, le plus souvent organisées autour d’un axe horizontal, comme des paysages embués d’onctuosités grasses, tavelés de moires bleues ou rosacées, ponctués de gestes nerveux ou caressants.

    Par l’effacement des frontières entre intériorité et extériorité, la peinture de Pascal Pesez réactive l’ambition romantique pour laquelle un jeu de correspondances intimes relie organiquement les affects et la perception, les humeurs et la climatologie, le corps et le paysage. Au-delà de ses enjeux formels, cette peinture manifeste et active ces correspondances dans l’expérience du regard. Elle nous informe sur nous même et notre relation au monde.

    Elle nous transforme.

    Dates 01/04/2017 - 28/05/2017
    Domaine peinture
    Site officiel Musée des Beaux-Arts de Valenciennes
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique