Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
George Sand et Eugène Delacroix, dans l’atelier du musée

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition George Sand et Eugène Delacroix, dans l’atelier du musée et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

George Sand et Eugène Delacroix, dans l’atelier du musée

Portrait de George Sand par Eugène Delacroix © Droits réservés

George Sand et Eugène Delacroix, dans l’atelier du musée

  • check

    j'ai vu

  • like

    j'ai envie

48jours restants

Fermer

Achetez vos billets


    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    L’entrée dans les collections du musée Eugène Delacroix du premier portrait de George Sand réalisé par Delacroix est l’occasion d’un accrochage qui évoque les liens d’amitié fidèles qui s’établirent entre la femme de lettres et le peintre. Ces liens furent d’autant plus profonds qu’ils se nouèrent entre deux êtres dissemblables, qui surent s’estimer et se soutenir. Ils échangèrent, de 1835 à 1863, jusqu’à la mort du peintre, plusieurs centaines de lettres.

    Leur ton, très vite, devient chaleureux ; Delacroix abandonne le Madame, pour un « chère femme », ou un « chère bonne », pour « Amie et sœur bien chère », témoignant de son affection profonde. Lui, si casanier, consentit même, plusieurs fois, à se rendre à Nohant, dans la propriété de Sand, qu’elle menait de main de maître. Bruissant du vacarme d’une maisonnée active, des disputes des jeunes gens, des ordres donnés à la domesticité, des contraintes de la gestion du domaine, la grande maison devait sembler bien difficile à vivre pour l’anxieux Delacroix, qui appréciait tant sa quiétude et son confort. Ce fut-là, pourtant, qu’il réalisa un de ses grands chefs d’œuvre, L’Education de la Vierge, peint en double hommage à son hôtesse, à ses combats pour l’instruction des jeunes filles, et à Rubens.

    Le peintre et l’écrivain partagèrent une vive passion pour Shakespeare comme pour Byron ; Sand posséda, ainsi, une des versions du Giaour et du Pacha, à partir duquel Delacroix fit réaliser une gravure. Ils aimèrent, de concert, la puissance rude, aux couleurs embrasées, de l’art de l’Espagne. S’ils ne furent ni l’un, ni l’autre, musiciens, leur goût pour la musique s’enflamma avec leur rencontre avec Frédéric Chopin, qui vécut avec Sand une histoire d’amour aussi profonde que complexe, avec Delacroix une amitié vibrante.

    Dates 23/09/2016 - 23/01/2017
    Site officiel Musée national Eugène Delacroix
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique

    Ils ont envie de la voir (9)

    • epure
    • felip19
    • delphine-v
    • zahra.serhrouchni
    • florent.martin.9849
    • victoire.delatour.5
    • zoe.berthet
    • expovore
    • stephane.vincenzi.35

    Ils l'ont vue (3)

    • laurentjack
    • claudineh
    • fiona.debouvere
    Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.