Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Stockage de Luzia Simons

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Stockage de Luzia Simons et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Stockage de Luzia Simons

Stockage 124.1, 2015 © Luzia Simons

Préfiguration de l\'installation Stockage, 2015 © Studio Luzia Simons. Détail.

Stockage de Luzia Simons

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    Dans le cadre de la 14e édition des Rendez-Vous aux Jardins consacrée au thème « Les couleurs du Jardin », les Archives nationales accueillent sur leur site parisien, durant tout l'été, l'exposition Stockage de l'artiste franco-brésilienne Luzia Simons. Une installation in situ sera ainsi proposée dans la cour d'honneur de l'hôtel de Soubise, sous forme d'un double cycle de scannogrammes grand format de tulipes pixelisées. Ces compositions – en apparence de désordre, enchevêtrées, à la quasi fin du cycle floral – nous invitent à une autre approche et une autre vision des aspects historiques, institutionnels et architecturaux du lieu.

    Le terme « stockage » renvoie directement au processus créateur des images. La nature, sa fragilité, sa dégradation sont documentées dans leurs moindres détails par un processus d'archivage à la croisée d'influences picturales anciennes et des procédés photographiques les plus contemporains. Luzia Simons a en effet recours au scanner, lequel, par un processus très lent de balayage et de captation, confère à ces images une précision et une intensité presque surréelles ; une pratique artistique innovante, comparable aux techniques de numérisation utilisées au sein des Archives nationales.

    Véritable hymne à Éros et Thanatos, Stockage visualise les frontières s'estompant entre nature et artifice. Des feuilles se fanent, des feuilles jaunissent, le pollen se disperse… Quand les pétales glissent vers l'arrière, les contours et les couleurs se noient avant de se dissoudre en tâches claires. Plus ils sont éloignés de la vitre du scanner, plus ils disparaissent dans l'obscurité. Ce qui est proche, en revanche, inquiète par sa corporéité. Plus le détail est précis, plus il paraît étranger.

    Jadis aussi précieux que l'or, la tulipe et son bulbe, originaires non de Hollande mais du Kazakhstan, d'Iran et de Turquie, représentent pour Luzia Simons une métaphore des transferts d'identité et de culture, des allers-retours entre Occident et Orient, à la fois synonymes de ruptures et d'enrichissements féconds. Ces thématiques sont depuis longtemps abordées par l'artiste dans des œuvres telles que Transit, Face Migration ou encore Luftwurzeln (Racines aériennes).

    Dates 03/06/2016 - 18/09/2016
    Site officiel Archives nationales
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique