Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Émile Friant, le dernier naturaliste ?

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Émile Friant, le dernier naturaliste ? et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Émile Friant, le dernier naturaliste ?

Émile Friant, le dernier naturaliste ?

  • check

    j'ai vu

  • like

    j'ai envie

82jours restants

Fermer

Achetez vos billets


    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    Le Musée des Beaux-Arts de Nancy conserve, depuis sa mort, le fonds d'atelier d'Émile Friant. L'exposition proposée mettra en lumière des œuvres inédites restaurées par le musée ces dernières années, et en particulier des académies réalisées alors que le peintre était encore adolescent.

    Mais qui est réellement Friant ? La Toussaint, dont l'intérêt depuis sa présentation au Salon de 1889 où il obtient une médaille d'or ne s'est jamais démenti, est-elle le champ du cygne du Naturalisme ? Friant peut-il être résumé à un peintre nancéien ?

    Une rapide étude de ces questions révèle une œuvre plus complexe qu'il n'y paraît. On y trouve en réalité une facture qu'on parfois saluée les jeunes peintres impressionnistes. On découvre une stratégie commerciale élaborée, rayonnant bien au-delà des frontières de la Lorraine qui sert de cadre à la majorité de ses toiles, mais aussi des personnages et des sujets qui cultivent l'ambiguïté et méritent une attention soutenue, au delà d'un métier parfaitement maîtrisé.

    Outre une première exposition monographique en 1988 à Nancy, Friant a plus récemment fait l'objet d'une publication par le professeur Henri Claude, et d'une exposition au Musée Georges de La Tour de Vic-sur-Seille en 2005. La dernière partie de sa production reste encore mal connue du grand public, notamment l'œuvre gravée de ce dessinateur remarquable.

    L'exposition se propose en outre d'insister sur les débuts de son parcours académique avant d'étudier les stratégies mises en œuvre par l'artiste pour diffuser ses créations. Enfin, si de son vivant Friant avait su intéresser la plume du critique Arsène Alexandre, il a plus récemment inspiré l'auteur Philippe Claudel, qui lui a rendu hommage à travers son essai Au revoir Monsieur Friant, et dans son long métrage Il y a longtemps que je t'aime en 2008. De son côté, le plasticien Sylvain Lang a produit une installation vidéo librement inspirée de La Toussaint réalisée un siècle plus tôt. A travers des œuvres contemporaines, l'exposition proposera, en fin de parcours, une série d'épilogue artistique.

    Dates 04/11/2016 - 27/02/2017
    Domaine peinture
    Site officiel Musée des Beaux-Arts de Nancy
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique