Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Michael von Graffenried, Changing Rio

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Michael von Graffenried, Changing Rio et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Michael von Graffenried, Changing Rio

Michael von Graffenried, Série Changing Rio

© Michael von Graffenried, Courtesy Galerie Esther Woerdehoff

Michael von Graffenried, Série Changing Rio

© Michael von Graffenried, Courtesy Galerie Esther Woerdehoff

Michael von Graffenried, Série Changing Rio

© Michael von Graffenried, Courtesy Galerie Esther Woerdehoff

Michael von Graffenried, Changing Rio

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    Connu pour son travail sur la guerre civile en Algérie et au Soudan, ses installations en public sur la drogue en Suisse et sur la ville de Varanasi en Inde, et plus récemment sa série sur l’Oktoberfest à Munich (publiée sous le titre Bierfest aux Éditions Steidl), Michael von Graffenried avait voyagé dans le monde entier à l’exception de l’Amérique du Sud. Le photographe suisse a découvert récemment ce continent et ce portrait en images de Rio de Janeiro est le résultat de plusieurs séjours dans la mégapole pendant ces deux dernières années. Alors que Rio de Janeiro, deuxième ville du Brésil, et ses 12 millions d’habitants a hébergé la Coupe du Monde de Foot il y a deux ans et s’apprête à accueillir les Jeux olympiques cet été et alors que le pays souffre d’une crise politique autour d’un énorme scandale de corruption, le photographe dresse le portrait de la transformation de cette métropole et de sa population dans sa diversité. Ouvriers du bâtiment s’affairant à construire la cité olympique - mais aussi de nouvelles autoroutes et des lignes de métro - enfants jouant dans les favelas (où vit près d’un tiers de la population), policiers et soldats en intervention musclée ou cariocas profitant de la plage, comme à son habitude le photographe met l’humain au centre de ses photos. Il décrit une cité de contrastes, brassage d’origines et de couches sociales, une ville engagée résolument dans la modernité, où la fête et la religion jouent un rôle majeur, où la nature exubérante n’est jamais loin du béton. La jeunesse est majoritaire, la violence banalisée et la plage et le carnaval rassemblent toujours une société éclatée. Bientôt, la ville devrait rayonner de toute la force et la beauté qui faisaient sa célébrité avant 1960, lorsqu’elle était encore la capitale du Brésil. Dans les favelas, une vaste politique dite de «pacification» a été mise en œuvre pour en finir avec l’image de la «Cidade Partida», la ville séparée entre riches et pauvres. Pendant longtemps Rio a été le symbole de l’injustice sociale. La métropole brésilienne sortira-t-elle grande gagnante des Jeux olympiques, transformée en une ville moderne et harmonieuse ? Ou ne nous souviendrons-nous que de ces deux grands événements internationaux mais sans que rien n’ait vraiment changé ? Michael von Graffenried avec l’acuité d’un ethnologue a pris le prétexte de ce grand bouleversement pour concentrer son regard de photographe sur la mégalopole. Le résultat, fascinant, sera exposé sous la forme de grands tirages panoramiques, Rio de Janeiro à l’heure zéro. Cette exposition est accompagnée de la parution du livre Changing Rio aux éditions Slatkine. Une séance de signature aura lieu le soir du vernissage. Vernissage et signature le mercredi 22 juin, de 18h à 21h

    Dates 22/06/2016 - 13/07/2016
    Domaine photographie
    Période XXIe siècle
    Site officiel Galerie Esther Woerdehoff
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique

    Ils ont envie de la voir (1)

    • sabine

    Ils l'ont vue

    Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.