Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Francesca Woodman

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Francesca Woodman et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Francesca Woodman

Francesca Woodman, Self-deceit #1, Rome, Italie, 1978 © George and Betty Woodman

Francesca Woodman, Untitled, New York, 1979 © George and Betty Woodman

Francesca Woodman, On Being an Angel #1, Providence, Rhode Island, 1977 © George and Betty Woodman

Francesca Woodman

On Being an Angel

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets


    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    La Fondation Henri Cartier-Bresson présente l’oeuvre fulgurante de la photographe américaine Francesca Woodman (1958-1981). Par son travail profondément intime et sensible, fondé sur l’exploration perpétuelle du soi et du médium, elle fait de la photographie sa seconde peau. Francesca Woodman a quasi exclusivement utilisé son corps dans ses images, ainsi je suis toujours à portée de main, explique-t-elle, quand l’urgence de la représentation se manifeste. Malgré sa disparition prématurée à l’âge de vingt-deux ans, Francesca Woodman laisse une impressionnante production visuelle. Ses photographies dévoilent de multiples influences allant notamment du symbolisme au surréalisme mais sa précocité est prodigieuse.

    Francesca Woodman explore sa propre image mais son impétueuse imagination la mène également vers des réflexions sur la technique photographique et l’écrit. Ses mises en scène à l’intérieur de pièces dépouillées, l’apparition fantomatique du corps au milieu d’espaces en décrépitude, de maisons sur le point d’être démolies dépassent le strict genre de l’autoportrait. Les accessoires et mises en scène tendent vers des influences surréalistes assumées, verres, miroirs, peinture écaillée, papier peint déchiré. Le corps quant à lui est trituré et fragmenté jusqu’à se fondre dans son environnement et soulever des questions sur la métamorphose ou le genre. Ces images insolentes, déroutantes et d’une d’une rare intensité évoquent l’éphémère, la fugacité du temps.

    Les œuvres de l’artiste font partie de collections de musées internationaux comme la Tate Modern à Londres ou le Metropolitan Museum of Art à New York. La première exposition itinérante du travail de Francesca Woodman date de 1986 et ses principales expositions européennes, des années 1990. La Fondation Cartier et les Rencontres Internationales de la Photographie d’Arles ont été les premiers ont été les premiers à lui consacrer une rétrospective en France, en 1998.

    Dates 11/05/2016 - 31/07/2016
    Site officiel Fondation Henri Cartier-Bresson
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique

    Ils ont envie de la voir (13)

    • sacha.rey2540
    • varna
    • lacabane
    • Sandrine-Drine
    • marion.brosse
    • amelie.arbouin
    • chloe.barthel
    • personne1
    • victoire.delatour.5
    • AnastasiaGarrel
    • davidlebretonscenographe
    • karine.boutroy
    • clau.plana

    Ils l'ont vue (8)

    • claudineh
    • florent.martin.9849
    • Dcostelli
    • fiona.debouvere
    • zoe.berthet
    • chaabane-mehdi8567
    • vbstrcvt
    • nicoparici5887
    Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.