Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Poulenc et la mélodie

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Poulenc et la mélodie et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Poulenc et la mélodie

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets


    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    Francis Poulenc, passionné dès son plus jeune âge de musique lyrique autant que de poésie, était destiné à l'art subtil de la mélodie. Il donna le meilleur de lui-même dans ce domaine, grâce à son sens inné de l'écriture vocale et à sa compréhension intime du texte poétique. Ainsi Poulenc va-t-il renouveler le genre. Il a écrit à vingt ans, en 1919, son premier cycle de mélodies sur quelques-uns des poèmes du Bestiaire de Guillaume Apollinaire pour Éluard, avec lequel il entretient une fraternelle amitié. L'un des premiers recueils nés de cette rencontre, Tel jour telle nuit, figure parmi les plus grandes réussites du compositeur et rejoint les cycles les plus achevés de Fauré et de Debussy.

    D'autres écrivains lui donnent, plus épisodiquement, la matière de belles mélodies. Louise de Vilmorin, "Loulou", amie intime de Poulenc et comme lui membre du cercle de Marie-Blanche de Polignac, inspire au compositeur l'un de ses rares recueils destinés à la voix de femme, Fiançailles pour rire. Cocteau (Cocardes), Aragon (Fêtes galantes), Max jacob (Cinq poèmes), Colette (Le Portrait), Maurice Fombeure (Chansons villageoises), et finalement Maurice Carême (La courte paille), complètent le cercle "des poètes de Poulenc", tandis que deux poètes "classiques", Ronsard (Cinq poèmes) et Moréas (Airs chantés) font figure d'exception au sein de cet univers résolument "moderne". L'ensemble des mélodies de Poulenc constitue un catalogue riche de quelques 170 pièces.

    L'exposition se tiendra l'été prochain au Musée des Beaux-Arts de Tours, à l'occasion du XXe anniversaire de l'Académie Francis Poulen, dont François Le Roux, grand spécialiste de ce répertoire, est le directeur artistique. Elle retracera le parcours du compositeur de mélodies d'une part, évoquera les duos qu'il forma avec ses interprètes d'élection d'autre part. On y trouvera une centaine de documents : des partitions annotées par le compositeur lui-même et dédicacées à ses proches ; des lettres de Poulenc et de divers correspondants (Marie-Blanche de Polignac, Pierre Bernac, Gérard Souzay...) apportant un éclairage précieux sur le travail du musicien et ses relations avec les chanteurs ; des recueils de poèmes dédicacés, en édition originale (de Cocteau, de Louise de Vilmorin, d'Éluard...) ; des programmes de récitals s'étalant sur 45 années de carrière ; des affiches de concerts ; des photographies ; des objets personnels ; quelques tableaux, parmi lesquels le portrait de Poulenc peint par Jacques-Émile Blanche, conservé au Musée des Beaux-Arts de Tours. Ces documents, dont beaucoup n'ont encore jamais été présentés au public, proviennent pour la plupart de la collection Poulenc, et sont généreusement prêtés par la nièce et filleule du compositeur, Rosine Seringe. Une illustration sonore permettra aux visiteurs d'entendre de rares enregistrements réalisés par des chanteurs contemporains de Poulenc, souvent accompagnés par celui-ci, ainsi que des extraits d'entretiens.

    Dates 01/07/2016 - 31/08/2016
    Site officiel Musée des Beaux-Arts de Tours
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique