Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Michèle Lemieux / Le tout et la partie. Du dessin au film d’animation

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Michèle Lemieux / Le tout et la partie. Du dessin au film d’animation et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Michèle Lemieux / Le tout et la partie. Du dessin au film d’animation

Image extraite du film de Michèle Lemieux Le grand ailleurs et le petit ici, 2012

Michèle Lemieux (double page de carnets d’esquisses 2009 - 2012)

Michèle Lemieux / Le tout et la partie. Du dessin au film d’animation

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets


    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    L’illustratrice jeunesse, cinéaste d’animation et professeure Michèle Lemieux propose un travail qui engage une réflexion sur la représentation du réel, le temps et la condition humaine. L’exposition Le tout et la partie. Du dessin au film d’animation invite le spectateur à découvrir les recherches visuelles, les méthodes de travail et l’univers esthétique d’une artiste hors du commun, auteure de nombreux films dont le dernier, Le grand ailleurs et le petit ici, a été réalisé à l’Office national du film du Canada entre 2010 et 2012 avec un instrument tout à fait singulier, l’écran d’épingles, inventé en France dans les années trente par le couple de cinéastes Alexandre Alexeïeff et Claire Parker. Grâce à un prêt exceptionnel consenti au Centre culturel canadien par le CNC, le public pourra voir l’instrument sur lequel travaille l’experte mondiale de cette technique, Michèle Lemieux, dans son studio de l’ONF à Montréal qui en possède également l’un des rares exemplaires restaurés.

    Les images d’épingles, ombres projetées sur une surface blanche, sont éphémères. Une caméra fixe photographie chaque dessin, et les transmet ensuite à un ordinateur enregistrant les images successives produites par d’infimes changements apportés au support. Très malléable, l’écran d’épingles se prête naturellement au mouvement et à la métamorphose d’une image en une autre mais à l’intérieur des limites d’un cadre fixe. L’exposition vise à montrer l’extraordinaire niveau d’exigence que cet écran de 240 000 aiguilles en acier noir exige de son utilisateur et les questions d’ordre métaphysique que l’instrument soulève.

    Au-delà d’une réflexion sur l’oeuvre de Michèle Lemieux et d’une initiation à son processus de création, cette exposition souhaite élargir le débat sur l’image animée, dépassant la discussion sur l’utilisation du dessin en art, et en cinéma d’animation en par­ticulier, en abordant les implications du recours à un outil aussi archaïque que l’écran d’épingles en art et design contemporains. La façon dont l’artiste réussit à révéler le potentiel d’un écran à première vue archaïque et contraignant tout en exploitant la richesse des possibilités qu’offrent les nouvelles technologies, met en lumière la nature pa­radoxale d’un instrument aussi étonnant que mystérieux, et les contradictions qu’il soulève à propos de la création artistique dans le contexte actuel.

    Dates 15/04/2016 - 02/09/2016
    Site officiel Centre culturel canadien
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique

    Ils ont envie de la voir (2)

    • epure
    • sceno

    Ils l'ont vue (1)

    • fiona.debouvere
    Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.