Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Édouard Moyse

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Édouard Moyse et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Édouard Moyse

Édouard Moyse, autoportrait (1853) © RMN-Grand Palais / Franck Raux

Édouard Moyse

Peintre de la vie juive au XIXe siècle

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets


    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    Édouard Moyse (1827-1908), peintre d’origine lorraine, s’est attaché à développer une œuvre de « genre israélite » – selon la formule de l’époque –, traitant à la fois des scènes de la vie juive et des moments historiques qui ancrent les principes défendus par les juifs émancipés intégrés aux nations européennes. Tout en conservant sa fidélité à la Lorraine il entremêle les valeurs françaises à celles du judaïsme dans une synthèse propre au franco-judaïsme du xixe siècle que l’on a qualifiée d’« israélitisme ». Il s’en fait le chantre, en représentant en 1868 son acte fondateur, le Grand Sanhédrin, assemblée de rabbins convoquée par Napoléon en 1806. Édouard Moyse est le maître français incontesté de cette peinture de l’émancipation, pratiquée en Allemagne par Moritz Oppenheim ou en Pologne par Maurycy Gottlieb. Si quelques autres peintres, comme Édouard Brandon ou Alphonse Lévy, traitent aussi de scènes de la vie juive, Moyse s’en fait une spécialité au point d’être surnommé « le peintre des rabbins » et donne une coloration spécifique à ses représentations. Il livre également une magnifique série de pastels sur les juifs d’Algérie, où il découvre l’universalité du judaïsme ; il combinera désormais dans ses compositions des motifs typiques des mondes juifs européen et maghrébin. Présentation inédite des œuvres du plus important peintre juif français du XIXe siècle, cette exposition, organisée par le musée d’art et d’histoire du Judaïsme et le musée des Beaux-Arts de Nancy, permet la découverte d’une expression artistique méconnue du judaïsme. Elle est accompagnée d’une monographie de Jean Bernheim, préfacée par Dominique Jarrassé, Édouard Moyse ou la peinture israélite (Esthétiques du divers, 2012).

    Dates 30/03/2016 - 15/08/2016
    Domaine peinture
    Période XIXe siècle
    Site officiel Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MAHJ)
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 10/07/2016

      L'intérêt principal de cette exposition est d'avoir fait sortir de l'ombre ce petit maître oublié. Ses études au pastel ou à la craie sont gentilles mais ses tableaux d'un académisme terriblement ennuyeux.

    • ';
    • 18/05/2016

      Un intérêt documentaire sans plus.

    • ';

    Ils ont envie de la voir (5)

    • ciccio
    • delphine-v
    • laura.cousseran
    • pierreyves.dolbec
    • victoire.delatour.5

    Ils l'ont vue (5)

    • cebolang
    • yavgfr
    • claudineh
    • expovore
    • chaabane-mehdi8567
    Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.