Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Cordy Ryman

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Cordy Ryman et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

Cordy s’est formé très jeune dans l’atelier de son père, le peintre minimaliste Robert Ryman. Plus tard (1990-1991), à l’Ecole des Arts visuels de New York, il est marqué par l’enseignement de l’un de ses professeurs, le peintre et sculpteur Maura Sheehan, qui le conduit à utiliser des matériaux non conventionnels et à travailler la peinture in situ sur des éléments architecturaux en extérieur. Peinture, dessin, relief, sculpture, environnement : l’art de Cordy Ryman tient de toutes ces pratiques combinées. Art abstrait par essence il est aussi extraordinairement concret par nature, car c’est un art de la composition et de la construction à partir d’éléments recyclés (bois, métal, objets trouvés) autant qu’un art d’appropriation de l’espace. Le travail du bois lui permet de mettre en évidence sa surface brute et rugueuse qui donne aux œuvres une qualité tactile qui leur est propre et met en évidence par sa relation étroite avec la main, sa dimension humaine. Dans le même temps où a lieu cette exposition, Cordy Ryman présente une installation spectaculaire au Columbus College of Arts and Design, Chimera 45, dont la première version a été exposée à la Zürcher Gallery de New York du 12 mars au 7 mai de cette année. Dans le même esprit une sculpture de dimensions plus modeste, Clacker Vine (2014), vient d’être acquise par le Musée de San Diego. Pièce d’angle, du sol au plafond, elle s’étend le long des murs comme les pattes d’une araignée géante. D’une manière générale on remarquera la singularité d’un procédé récurrent qui consiste à peindre la face intérieure d’éléments de bois de sections diverses, régulières ou non, ce qui permet à l’artiste de transformer la couleur. En effet la couleur est comme « inaperçue » puisqu’en partie cachée elle ne se présente jamais sur une surface plane. On ne la perçoit qu’indirectement et pour l’essentiel, par l’effet lumineux qu’elle produit. L’ impression est encore accrue par le dispositif en relief des formes quand celles-ci sont parallèles induisant par un effet de répétition un phénomène de résonance, ainsi que l’a justement remarqué Mary Birmingham : « Alors que l’écho acoustique diminue graduellement jusqu’à disparaître, dans l’œuvre de Cordy Ryman l’écho lumineux tend au contraire à se renforcer parce qu’il se réverbérise. » En 2014, Cordy Ryman a réalisé le « J » un projet de « livre-sculpture », initié par l’éditeur Gervais Jassaud, sur un poème de Michel Butor, l’auteur de La Modification (1957) et l’un des principaux représentants du « Nouveau Roman ». Nous aurons le plaisir de présenter cette édition rare et de réunir les deux auteurs le temps du vernissage. Bernard Zürcher

Dates 30/10/2015 - 23/12/2015
Domaine art contemporain
Période XXIe siècle
Site officiel Galerie Zürcher
  • nom_membre

    Connectez-vous

    Pour poster une critique

Ils ont envie de la voir

    Soyez le premier à ajouter cette exposition à vos favoris.

Ils l'ont vue (1)

  • laura.cousseran
Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.