Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Demain dans la bataille pense à moi

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Demain dans la bataille pense à moi et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Demain dans la bataille pense à moi

Mel O\'Callaghan, Ensemble, 2013 Image tirée de l\'installation 2 vidéos couleur HD sans son de 7 minutes 15 Courtesy de l\'artiste et de la Galerie Allen, Paris

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets


    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    L’IAC, qui place depuis sa création la recherche au cœur de ses activités, se présente à certains moments comme lieu de l’Otium : un laps de temps intermédiaire où sont proposées des expérimentations. Un temps de réflexion, de méditation, éloigné du quotidien, une respiration...

    À la suite d’OTIUM#1, composé des deux volets De Mineralis, pierres de visions & Kata Tjuta, l’IAC présente Demain dans la bataille pense à moi, qui rassemble des artistes français et internationaux.

    "Demain dans la bataille pense à moi" se construit dans un collage d’idées, d’œuvres et d’émotions en écho au roman éponyme de l’écrivain espagnol Javier Marías (Éd. Rivages, 1996). Cette exposition se développe moins autour de l’intrigue du roman qu’elle s’intéresse à sa construction, notamment dans l’apparition récurrente de ces vers détournés de Richard III de Shakespeare, ici déformés, recollés pour devenir une ritournelle, une ponctuation lyrique qui en rythme la lecture : Demain dans la bataille pense à moi, et que ton épée tombe émoussée !

    Demain dans la bataille pense à moi, quand j’étais mortel, et que ta lance tombe en poussière. Que je pèse demain sur ton âme, que je sois un plomb dans ton sein et que finissent tes jours dans une sanglante bataille. Demain dans la bataille, pense à moi, désespère et meurs.

    Cette anaphore sous tend l’exposition comme une promesse à tenir, une injonction, mais aussi dans la recherche d’une signification, une tentative énergique, pleine d’une force manifeste visant à tenir les choses, à essayer et essayer encore, parfois jusqu’à l’absurde. Dans une violence contenue, à fleur de peau, une tension émerge des œuvres présentées, toutes dans une forme de mouvement, de recommencement, de devenir.

    Dates 11/12/2015 - 14/02/2016
    Site officiel Institut d’art contemporain, Villeurbanne/Rhône-Alpes
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique