Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Eduardo Chillida

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Eduardo Chillida et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Eduardo Chillida

Eduardo Chillida, Tres II

1955, fer, 12 x 9 x 13 cm, collection Famille Maeght, Paris

Eduardo Chillida, Iru Burni

1968-69, granit, 105 x 99 x 93 cm, collection Fondation Maeght, Saint-Paul

Eduardo Chillida, Arco de la libertad

1993, acier, 297 x 205 x 207 cm, collection Famille Chillida, San Sebastián

Eduardo Chillida, Enclume de rêve IV (Yunque de sueños IV)

1954-58, fer et bois, 50 x 12 x 15 cm, collection Famille Maeght, Paris

Eduardo Chillida, Homenaje a la mar III

1984, albâtre, 51 x 69 x 100 cm, colección Telefónica, deposito Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, Madrid

Eduardo Chillida, La casa de Hokusai

1981, acier, 30 x 32 x 40 cm, MACBA Collection, Fundació Museu d’Art Contemporani de Barcelona. Ceded gratuitously by the Telefónica Art Collection

Eduardo Chillida

Rétrospective

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets


    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    Entre les espaces intérieurs et extérieurs de la Fondation Maeght, cette rétrospective exceptionnelle permet au public de découvrir, dans un parcours chronologique, les différentes étapes de l’évolution de l’œuvre de cet artiste majeur du XXesiècle dont Julien Alvard écrivait dès 1956 : « Son œuvre (…) ennemie de l’effet et du brillant, elle vise à l’essentiel, elle l’atteint, elle s’y tient. (…) Il œuvre, sobrement, puissamment, en pleine et féconde rigueur. » Cette exposition unique réunit des œuvres de la famille Chillida, des collections de la Fondation Maeght et de la famille Maeght, et des prêts des plus grandes collections européennes. Certaines de ses œuvres sont dévoilées au public pour la première fois. Cette rétrospective invite les visiteurs à ressentir la poésie de l’œuvre d’Eduardo Chillida : matière et espace, intérieur et extérieur, limites, rythme, musicalité, noir et blanc, nature, racines… « Existe-t-il des limites pour l’esprit ? Grâce à l’espace, des limites existent dans l’univers physique et je puis être sculpteur. Rien ne serait possible sans cette rumeur de limites, et l’espace qui les permet. Quelle sorte d’espace fomente-t-il les limites dans le monde spirituel ? ». Ainsi s’interrogeait Eduardo Chillida dans ses carnets traduits par Claude Esteban pour la Galerie Maeght en 1970. Une génération plus tard, la Fondation Maeght présente l’œuvre exceptionnelle de cet artiste, dont les pensées artistiques et métaphysiques sont plus que jamais d’actualité.

    Dates 26/06/2011 - 13/11/2011
    Domaine art contemporain
    Période XXe siècle
    Site officiel Fondation Maeght
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 03/10/2011

      Rétrospective qui se marie subtilement bien au lieu si original qu’est la fondation maeght. La découverte agréable d’un artiste qui va travailler sur divers supports; la céramique, le bois, l’acier, la peinture sur pierre, le collage. Des techniques de création riches et pourtant merveilleusement manipulées, qui font de chaque oeuvre, un objet original et à la fois intemporel avec un rapport à la matière si fort, que Chillida nous le transmet. Des assemblages, et montages d’acier, de granit (entre autres), la forme et la matière en osmose avec l’espace. Pour un moment d’apaisement lors d’une balade à travers la nature et la matière artistique, un bon mélange…

    • ';
    • 09/09/2011

      C’est un peu la démonstration des contraires, ou en tout état de cause une mise en faillite des clichés et des idées reçues. [...] Si le dynamisme apparaît toujours être l’un des moteurs de l’oeuvre, l’exposition que lui consacre la Fondation Maeght à Saint-Paul-de-Vence, avec quelque cent quarante travaux, rebat les cartes au service d’une lecture sensible et tout en légèreté, où l’artiste apparaît tout en contraste et en opposition.
      Voir le site >>

    • 03/09/2011

      Une gueule, un mental, des mains. Trois caractéristiques des sculpteurs d’exception. Ceux qui tiennent une vie face à la matière, tel l’Espagnol Eduardo Chillida (1924-2002), auquel la Fondation Maeght consacre une rétrospective. (…) L’exposition présente quatre-vingts sculptures ainsi qu’une soixantaine d’oeuvres sur papier de cet artiste fasciné par la gravitation. Des enchevêtrements d’acier qui semblent écrire l’espace, des blocs de granit encastrés les uns dans les autres, des terres cuites sublimes, des tables ou des boîtes géantes en acier plié. Autant de captations fascinantes de la pesanteur et de la légèreté.
      Voir la critique complète >>

    • 20/07/2011

      L’exposition présente des pièces de taille intermédiaire, humaine. Outre les premiers dessins académiques, on se trouve rapidement initié à la véritable manière de ce sculpteur d’exception : (…) une attraction physique qui nous retient au sol de cette magnifique exposition.
      Voir la critique complète >>

    Ils ont envie de la voir (4)

    • BeMartine
    • gilles.lambert
    • anne.morvan
    • jackie.kennedy

    Ils l'ont vue (8)

    • philippine.demonval
    • VThJ
    • aurorekrier
    • florent.martin.9849
    • anne.morvan
    • gpl.gordes
    Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.