Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
L

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition L'Ordre caché, saison 1 et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

L'Ordre caché, saison 1

L\'Ordre caché, saison 1

L'Ordre caché, saison 1

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets


    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    La première saison du cycle « L’Ordre caché » est la quatrième exposition du FRAC Bourgogne dans son espace permanent des Bains du Nord. Ces cycles d’exposition sont autant de propositions de lecture d’une collection bourguignonne marquée par sa qualité, sa diversité esthétique et la multiplicité des médiums qui y sont représentés.

    Dans l’écosystème de la création plastique de notre époque, le Fonds Régional d’Art Contemporain de Bourgogne occupe une place particulière en remplissant la fonction de collectionneur public, en constituant comme patrimoine public, comme biens communs, un ensemble d’œuvres d’art et en invitant les individus à la possession sensible et intellectuelle de ces mêmes œuvres. Au travers de cette activité de formation et de structuration d’un fonds, c’est aussi un objectif de démocratisation des savoirs qui est poursuivi. C’est par la présentation de la réalité matérielle des œuvres, en montrant et étudiant des savoirs ignorés ou méconnus, en donnant à comprendre l’interaction entre théorie et pratique, qu’est opérée cette édification personnelle.

    Le cycle « L’Ordre caché » propose une forme d’investigation et d’introspection dans la collection et son histoire, en essayant de mettre en intelligence les œuvres.
    Le programme artistique et intellectuel développé par le FRAC Bourgogne au travers de ses expositions et activités est de mettre au cœur du débat le discours plastique et visuel. En effet, si comme le disait Marcel Duchamp, « c’est le regardeur qui fait l’œuvre », la question du regard est au cœur des mécanismes de compréhension et d’appréhension, non seulement du monde, mais aussi de la création artistique contemporaine.

    Aussi au travers de nos cycles d’exposition, nous essayons d’amorcer cet apprentissage du regard par les œuvres qui sont données à voir et par l’expérience sensible de l’exposition. Nous souhaitons également ouvrir les champs de la perception et de la compréhension des arts plastiques comme langue visuelle.

    Cette dimension anthropologique du rapport aux œuvres est au cœur de notre projet, car « voir, c’est commencer à comprendre » . De même, nous partageons le constat de John Berger, selon lequel « le voir précède le mot, (…) que l’on ne voit que ce que l’on regarde, que notre façon de voir dépend de ce que nous savons ou de ce que nous croyons et qu’enfin regarder, c’est choisir » . L’art d’aujourd’hui et de ces dernières décennies offre une très grande diversité de propositions visuelles et par là-même d’expériences. De par sa présence dans la société dont il est le produit, l’art doit être pensé comme une expérience sociale à part entière.

    Ce nouveau cycle d’exposition dans la collection emprunte pour partie son titre à un ouvrage d’Anton Ehrenzweig, écrit en anglais et publié de façon posthume en 1967, sous le titre The Hidden Order Of Art. L’auteur invite à s’aventurer « par-delà la représentation » pour différencier dans les œuvres d’art, un ordre de surface et un ordre caché. Pour lui, l’art moderne et contemporain, en étant plus détaché de la réalité extérieure, témoigne de façon plus évidente du processus et des procédés du travail artistique. Dans cette recherche menée sur plus de douze années, illustrée notamment par les œuvres de Jackson Pollock, Richard Hamilton, Eduardo Paolozzi et Bridget Riley, Ehrenzweig propose une présentation des mécanismes conscients et inconscients du processus créatif et des procédés du travail artistique, de même que les différents niveaux de conscience du créateur au moment de la production de l’œuvre et du spectateur face à celle-ci. Il explicite également l’évolution de notre perception. « La perception, la vision tout particulièrement, assure notre prise sur la réalité. (…) La perception a cependant une histoire ; elle change au cours de notre vie (…). Notre perception gagne en fluidité et en malléabilité » .

    Dates 14/02/2015 - 02/08/2015
    Site officiel FRAC Bourgogne
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique