Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Giovanni Anselmo

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Giovanni Anselmo et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Giovanni Anselmo

Vue de l\'exposition. Premier plan : Dove le stelle si avvicinano di una spanna in più mentre la terra si orienta (Où les étoiles se rapprochent alors que la Terre tourne), 2004-2015. Pierre, terre, boussole. 80 x 60 x 25 cm. Courtesy Archivio Anselm

Vue de l\'exposition. Arrière plan : L\'aura della pittura (L\'aura de la peinture), 1996. Pierre (granit noir Afrique), acrylique, fer. 12 x 80 x 230 cm. Courtesy : Tucci Russo Studio Per l\'Arte Contemporanea, Torre Pellice, 2002. Photo : Yves Bres

Giovanni Anselmo, Grigi che si alleggeriscono verso oltremare (Gris qui s\'allègent vers l\'outre-mer), 1982. Pierres, câble d\'acier, noeud coulant, outremer. "Il paesaggio con mano che lo indica mentre verso oltremare i grigi si alleggeriscono", Ga

Fermer

Achetez vos billets


    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    En juin 2015, le Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole invite l’artiste Giovanni Anselmo à investir la salle centrale du Musée avec des œuvres de 1967 à nos jours. Cette rétrospective est l’occasion de découvrir (ou de redécouvrir) des productions emblématiques de cette figure incontournable de l’Arte Povera.

    Nous savons peu de choses sur le parcours de Giovanni Anselmo avant son arrivée sur le devant de la scène en 1966, année de création par le critique d’art Germano Celant du terme "Arte Povera".

    Giovanni Anselmo, tout comme les autres artistes de ce mouvement, accorde une importance prépondérante au processus, au détriment de l’objet fini. Le geste créateur est au centre de sa pratique artistique. Les nombreuses références à la nature permettent aux artistes de l’Arte Povera d’alimenter leur réflexion sur la dialectique entre nature et culture. La pauvreté apparente de certains matériaux choisis par l’artiste témoigne néanmoins d’une grande richesse théorique de sa pratique artistique.

    Depuis la fin des années 1960, Giovanni Anselmo réalise des sculptures à partir de matériaux naturels tels que le bois, le fer ou la pierre. Il utilise les propriétés physiques de ces éléments pour suggérer des notions de pesanteur ou de gravité, révélant ainsi leurs tensions et leurs énergies sous-jacentes.

    L’œuvre "Verso l’infinité" (1969) présentée au Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole se présente comme un bloc de fer installé à même le sol. L’inscription [ - ∞] sur ce matériau préfigure son travail des années 1970, caractérisé par l’importance donnée au mot.

    Plusieurs œuvres présentées dans l’exposition témoignent de l’importance grandissante du vocable dans sa pratique artistique, entre autres "Invisible" (1970), inscription sur pierre, et "Particolare" (1972), projection d’une diapositive. Ces œuvres, flirtant avec l’art conceptuel, s’en éloignent toutefois : l’artiste ne souhaite pas ici questionner le rapport du signe linguistique à son référent, mais bien mettre en lumière la tension entre le virtuel et le réel.

    Le parcours de l’exposition se poursuit avec des œuvres emblématiques des années 1980 et 1990. L’installation "Dove le stelle si avvicinano di una spanna in più mentre la terra si orienta", réalisée pour la première fois en 2004, est réactivée spécialement pour l’exposition à Saint-Étienne et adaptée spécifiquement pour la salle centrale du Musée.

    Cette installation invite le visiteur à la déambulation...

    Dates 13/06/2015 - 24/01/2016
    Domaine sculpture
    Site officiel Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique

    Ils ont envie de la voir (1)

    • personne1

    Ils l'ont vue

    Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.