Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
THE ORACULAR ILLUSION

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition THE ORACULAR ILLUSION et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

THE ORACULAR ILLUSION

Elodie Lesourd, The Oracular Illusion, 2015. Vue d\'exposition au Casino Luxembourg, 2015 : Vision of Division (Courtesy J.Lambie), 2008, acrylique sur MDF ; Is this it? (Courtesy J.Lambie), 2008, acrylique sur MDF ; Mi La Ré Sol Lewitt, 2007, peintu

Elodie Lesourd, The Oracular Illusion, 2015. Vue d\'exposition au Casino Luxembourg : The Dashpers (Courtesy J.Daspher), 2009, acrylique sur MDF, triptyque. © photo : Andres Lejona.

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets


    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    Observer les moments de rencontre entre l'art et la musique ; interpréter les mythes issus de la culture rock ou underground, en manipuler les codes et symboles : tels pourraient être les leitmotive qui jalonnent l'œuvre et le parcours d'Elodie Lesourd (1978* ; vit et travaille à Paris).

    Les va-et-vient opérés entre art et musique permettent à Elodie Lesourd d'ouvrir une réflexion tant ontologique qu'esthétique sur chacun de ces médiums au sein d'une œuvre en deux-temps. D'une part, c'est à travers un mouvement à tendance néo-conceptuel qu'elle se joue, un moyen pour l'artiste d'analyser les référents de la culture rock à travers le prisme de l'histoire de l'art ou encore par des jeux sémiotiques. Il peut s'agir de relier les extrémités des logos des groupes de black metal norvégien pour les révéler sous la forme de pentagrammes mystiques, de réinterpréter par des compositions abstraites les pochettes d'albums de groupes cultes ou encore de travailler dans l'esprit du Do It Yourself, propre au punk, en transformant les attributs du style musical (t-shirts de groupes épurés de leurs logos, médiators assemblés en forme d'étendard, par exemple). D'autre part, l'hyperrockalisme, concept créé de toutes pièces par Elodie Lesourd, consiste en la reproduction de facture hyperréaliste de photographies d'installations d'autres artistes qui se réfèrent, eux aussi, au rock. Selon les codes de celui-ci, l'artiste restitue en peinture, à main levée, les éléments présents sur les photographies à taille réelle.

    Au premier abord, tout sépare ces deux approches : l'hyperrockalisme aux couleurs flamboyantes et à l'esthétique séduisante contraste fortement avec l'abstraction et le chromatisme réduit de son pendant plus sémiologique. Au Casino Luxembourg, Elodie Lesourd propose une traversée atmosphérique de cet univers dédoublé et pourtant lié, où les liens entre champs musical et visuel se révèlent tour à tour pour leur évidence ou se dérobent au regard, comme pour mieux se faire entendre.

    Dates 26/09/2015 - 03/01/2016
    Site officiel Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique