Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
OTIUM #1 : DE MINERALIS, PIERRES DE VISIONS & KATA TJUTA

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition OTIUM #1 : DE MINERALIS, PIERRES DE VISIONS & KATA TJUTA et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

OTIUM #1 : DE MINERALIS, PIERRES DE VISIONS & KATA TJUTA

DE MINERALIS, PIERRES DE VISIONS & KATA TJUTA

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets


    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    MARINA ABRAMOVIĆ, ART ORIENTÉ OBJET, HALLDÓR ÁSGEIRSSON, BASSERODE, CÉCILE BEAU, MICHEL BLAZY, KATINKA BOCK, SOFIA BORGES, CHARLEY CASE, CÉLINE CLÉRON, JASON DODGE, AURÉLIE DUBOIS ARTISTE DE GARDE, JIMMIE DURHAM, JEAN-LUC FAVERO, FRANCESCO GENNARI, PAUL-ARMAND GETTE, ERIC & MARC HURTADO, ALEXANDRE JOLY, FRANS KRAJCBERG, GABRIEL LEGER, ANTHONY MCCALL, MYRIAM MECHITA, MATT MULLICAN, SIGMAR POLKE, DAVID RABINOWITCH, CAMILLE RENAHRD, MATTEO RUBBI, JEAN-JACQUES RULLIER, LIONEL SABATTÉ, ELSA SAHAL, VLADIMÍR ŠKODA, VAHAN SOGHOMONIAN, TUNGA, JAMES TURRELL De mineralis, pierres de visions interroge la dimension « solide » de la matière, qui révèle une relation tellurique au monde et à l’énergie et qui confère une puissance animiste aux éléments. Sondant les entrailles du monde visible, il est question de libérer des énergies enfouies, de laisser venir les apparitions à travers des productions d’artistes qui connectent entre elles différentes strates de réalité. Comme pour s’articuler avec De mineralis, Kata Tjuta s’empare du minéral de façon spatio-tellurique, manière de l’étendre aux dimensions d’un paysage : des tréfonds au cosmos, de la matière à l’énergie. Kata Tjuta, site sacré des aborigènes d’Australie, renvoie aussi bien aux étapes de la création de la planète Terre qu’aux vues de la planète Mars, créant ainsi une contraction spatio-temporelle entre deux sites « chargés » : l’un d’énergie, l’autre de représentations. Comment les artistes, depuis leur environnement immédiat dans un monde actuel en mutation / accélération, pressentent les interactions de l’univers et ses multiples genèses. L’IAC, qui place depuis sa création, la recherche au cœur de ses activités, se présente à cette occasion comme lieu de l’Otium. Un laps de temps intermédiaire est ici proposé ; un temps de réflexion, de méditation, des loisirs studieux, l’intuition d’une prise de conscience ? Les jardins comme les espaces intérieurs seront alors ouverts, pour accueillir les réflexions et les projets artistiques développés dans un ailleurs, devenant, le temps d’un été, un ici.

    Dates 12/06/2015 - 09/08/2015
    Site officiel Institut d'art contemporain
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique