Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Jardins Sonores

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Jardins Sonores et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    Ne manquez pas la création "Jardins Sonores" de quatre artiste au domaine national de Saint-Cloud !

    Le Centre des monuments nationaux invite audomaine national de Saint-Cloud 4 artistes, Boris Jolivet (preneur de sons et musicien, PatrickGenty (jardinier paysagiste), Claude Cultot (artisan tresseur) et Bruno Marmiroli (architecte –paysagiste) pour la création d’une oeuvre dans le Petit Parc, intitulée « Jardins sonores ». Cette création donne à découvrir ou redécouvrir le son de la nature, de l’eau, du feuillage, des insectes ou des oiseaux… « Sons oubliés, imperceptibles à l’oreille, harmonie de l’espace dans un cadre de verdure conçu par l’homme et réapproprié par les animaux et les arbres, lesquels dialoguent… » Un parcours, cinq ambiances, des moments de surprises, d’attention ou de méditation. Selon les auteurs, cette composition livre aux promeneurs des sons, des postures d’écoute, des réflexions dans ce parc historique où tant d’événements se sont déroulés. Elle oscille entre intime et sensoriel et propose une invitation à l’écoute, un autre « regard » sur la nature, sa vie et son existence souvent en parallèle de la nôtre, sans que l’on y prête attention. L’humain oublie souvent ce qui l’entoure, animaux et végétaux qui ont leur proprelangage, dont la composition mélodique a inspiré musiciens et poètes.

    Les oeuvres
    Le tunnel « au sol »
    Fait de perches et de gaulettes de châtaignier tressées, accompagnées de brins récoltés sur le site du domaine, l’installation Tunnel offre un refuge en marge des axes majeurs de la composition du Petit Parc. Implanté à la périphérie d’une chambre de verdure, destiné principalement aux enfants, Tunnel rompt avec la symétrie imposée et conduit à l’univers sonore du monde souterrain et sa faune invisible.

    Les trois faux « l’arbre et le cycle de la matière »
    Présence incongrue dans le boisement du Domaine, les trois Faux (Hêtres en vieux français) semblent incarner les figures tutélaires des gardiens du lieu et apporter une sérénité parchacun ressentie. Des bancs qui surgissent du tapis vert et des profondeurs, pour s’installer sous la frondaison, invitent le visiteur à découvrir, suspendues dans l’air, des gouttes en osier d’où est diffusé le son de la sève, le craquement de la fibre ou l’éveil du feuillage. Une respiration de l’arbre, de ses racines à sa cime.

    Le bassin Saint-Jean « subaquatique »
    Miroir parfaitement circulaire, le bassin Saint-Jean reflète la frondaison qui le borde et nous invite vers le parterre de la Lyre, au milieu duquel trône un vase au marbre immaculé. Un habitacle de bois, telle une cabane primitive, intimiste et protecteur, diffuse la vie intérieure de l’eau et de ses profondeurs.

    Le bassin du Fer à Cheval « l’air »
    Au pied d’un château à jamais disparu, adossé à sa terrasse, et aboutissement symbolique du parcoursde l’eau et de la grande perspective de l’allée de la Balustrade, il est le lieu de rencontre des souffles et des vents qui parcourent le Domaine. Que d’échos retrouvés d’une longue histoire, est-ce un instrument ou la nature qui se joue de nous ? Respiration, fantôme de chevaux venus s’abreuver, tout est en suspens, entre deux points. Air léger au langage fort et énigmatique d’un moment retrouvé.

    Le bassin aux carpes « le miroir d’eau »
    Miroir à la géométrie parfaite, écrin apaisant en lequel le ciel est tombé, le bassin aux carpes reçoitses oiseaux de passage à l’envol irréel, toutes ailes déployées. Les menthes sauvages en bordure enivrent le visiteur…mais cette eau n’est pas toujours liquide, elle vit et s’adapte aux saisons.

    Les différentes installations végétales, tunnels, tressages… ont été réalisées dans le cadre d’une formation mise en place par le CAUE de Loir-et-Cher, en partenariat avec le domaine national deSaint-Cloud, avec des paysagistes et des architectes venant de l’ensemble des CAUE. Cette formation, organisée sous forme d’ateliers, est soutenue par la FNCAUE. Elle est destinée àpromouvoir l’utilisation des matériaux naturels dans les aménagements paysagers, depuis leur identification jusqu’à leur transformation.

    Dates 15/05/2015 - 30/09/2015
    Domaine installation
    Site officiel Domaine national de Saint-Cloud
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique

    Ils ont envie de la voir (4)

    • sacha.rey2540
    • delphine
    • severine

    Ils l'ont vue

    Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.