Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Les failles ordinaires

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Les failles ordinaires et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Les failles ordinaires

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    « […] Lorsque nous nous concentrons sur un objet matériel, où qu’il se trouve, le seul fait d’y prêter attention peut nous amener à nous enfoncer involontairement dans son histoire. Les néophytes doivent apprendre à glisser au ras de la matière s’ils veulent qu’elle reste au niveau précis du moment. Transparence des choses, à travers lesquelles brille le passé ! Il est particulièrement difficile de ne pas crever la surface des objets donnés par la nature ou fabriqués par l’homme, objets inertes par essence, mais que la vie, insouciante, use beaucoup. Les néophytes s’enfoncent en fredonnant joyeusement et bientôt se délectent avec ravissement puéril de l’histoire de cette pierre-ci, de cette bruyère-là. Je m’explique : un mince vernis de réalité immédiate recouvre la matière, naturelle ou fabriquée, et quiconque désire demeurer dans le présent, avec le présent, sur le présent, doit prendre garde de n’en pas briser la tension superficielle. Autrement, le faiseur de miracles inexpérimenté cesse de marcher sur les eaux pour descendre debout parmi les poissons ébahis.[…] » Extrait de La transparence des choses de Vladimir Nabokov

    Dates 22/03/2015 - 29/03/2015
    Domaine photographie
    Artiste Géraldine Lay
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique