accéder à exponaute
Votre action a été enregistrée avec succès !
Mascarades et Carnavals

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Mascarades et Carnavals et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Mascarades et Carnavals

BOKI – NIGERIA, Masque-cimier

Bois, fibres végétales, fer, tissu et pigments H. : 26 cm Ancienne collection de Charles Ratton Musée Dapper, Paris.

KUBA – République Démocratique du Congo, Masque moshambwooy

H. : 47 cm (masque) ; H. tot. : 246 cm Musée royal de l’Afrique centrale, Tervuren.

Hervé Beuze, Vaval « Nature en crise »

Martinique Tiges de fer à béton, lianes ligaturées de rotin, toile de jute peinte à l’acrylique H. : 263 cm Assemblage créé par l’artiste pour le musée Dapper en mars 2011 Collection particulière.

Mascarades et Carnavals

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets


    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    « Mascarades et Carnavals » réunit, pour la première fois, des oeuvres traditionnelles d’Afrique subsaharienne et des créations des Caraïbes. Cette exposition constitue une occasion unique de découvrir les résonances qui existent entre mascarades d’Afrique et carnavals des Antilles et de la Guyane. L’univers de la performance sera évoqué grâce à des photographies et à des vidéos qui révéleront des atmosphères particulières où gestuelle, musique et parole scandent les parades et les défilés.

    Dates 05/10/2011 - 15/07/2012
    Domaine arts premiers
    Site officiel Musée Dapper
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 10/07/2012

      Thème intéressant, beaucoup d’explications mais trop fouilli et trop mal foutu

    • ';
    • 16/06/2012

      Intéressant quoique un peu hanté par la mort.Une exposition qui parle d’ ethnologie et de coutumes.le carnaval semble plus vivant en Afrique et en Amérique latine qu’ en France.

    • ';
    • 01/04/2012

      Présence plus marquée de l’art afro-caraibien et de pièces issues de la prodigieuse collection de Terveuren… Visite toujours stimulante

    • ';
    • 26/03/2012

      Des œuvres intéressantes a’ communiquer mais malheureusement dans des conditions d’éclairage atroces. On comprend que par souci de conservation préventive, on doit voir les masques éclairés a’ 50 lux mais le choix de la peinture des murs en noir ne se justifie pas. Il est littéralement difficile de faire l’expérience des œuvres a’ l’intérieur du musée. Encore plus avec l’écriture des cartels en blanc sur un fond aussi sombre qui au bout d’un certain moment, devient vertigineux. De même, les cartes géographiques sont placées tout au bout des salles dans des petits coins qu’on risque facilement rater. Mettre la situation des pays en relief est en général très utile pour comprendre les influences de chaque population sur l’autre grâce a’ leur proximité; un point qui n’est pas du tout élaboré dans l’expo. Le lien entre le 1er étage qui présente les masques et le second qui s’oriente vers les carnavals n’est pas fait explicitement mais les œuvres méritent absolument d’être vues!! Les photos des rituels au départ sont impressionnants et les objets apporte’s des carnavals du Brezil le sont aussi. Les objets proviennent des musées de Munich, Zurich, Lisbonne, Quai-Branly etc. aussi bien que de plusieurs collectionneurs prive’s ce qui offre une très grande richesse au parcours. —> A VISITER CERTAINEMENT, MAIS SI ON EST MAL-VOYANT.

    • ';
    • 10/02/2012

      Toujours bien présenté, hélas le dialogue entre les masque Africains est ceux des Carnavals Caribéen est presque inexistant.

    • ';
    • 27/01/2012

      Comme d’habitude, Dapper ne déçoit pas avec une expo superbe, variée audacieuse, mais plus « compliquée » à lire que les précédentes. Et ce quui ne gâte rien ça coûte 4 € et il n’y a jamais trop de monde (pas comme la Pinacothèque, si certains voient de quoi je parle) Essayer de la voir avec une conférencière du musée. Perso, j’adore Egidia Souto qui est devenue une amie

    • ';
    • 24/11/2011

      Très belle exposition ! Merci

    • ';
    • 24/10/2011

      Malgré de nombreuses pièces remarquables, l’exposition n’est sans doute pas aussi aboutie que les trois ou quatre dernières de l’indispensable musée Dapper. A mon sens la transition entre l’univers des masques africains qui s’inscrit pour aller vite dans le sacré avec celui des carnavals antillais et brésiliens univers de la désacralisation de tout manque de fluidité voire de pertinence.

    • ';
    • 24/10/2011

      Exposition incroyable ! A VOIR ABSOLUMENT ! Innovation dans la scénographie qui est très belle, totalement en adéquation avec l’explosition, mais également innovation dans le mélange Afrique et Caraibes. La partie contemporaine et les liens qui en ressortent sont passionnants. On en ressort grandit.

    • ';
    • 18/10/2011

      Le musée recycle une exposition de masques africains, en essayant d’approcher à l’exhaustivité de leurs infinies significations. Pas de scénographie particulière. L’innovation, c’est dans l’éclairage donné aux carnavals notamment des Antilles, lieux de métissages particulièrement féconds, entre rites africains et européens. Cette partie-là est la plus intéressante : elle est surtout illustrée par des films.

    • ';
    • 10/03/2012

      De superbes photographies de l’Anglo-Trinidadien Zak Ové montrent des zombies et des hommes-échassiers investissant les rues de Port of Spain : c’est ­carnaval à Trinidad (…) Dès l’entrée de cette exposition, le saisissant est de mise. Mais il faut être initié aux subtilités des cultures de l’Afrique et de la Caraïbe pour comprendre les méandres du parcours proposé.
      Voir la critique complète >>

    • 03/02/2012

      Au premier abord, les deux aires géographiques sont traitées distinctement. (…) A bien y regarder, le parcours tisse des liens subtils entre les deux séries d’oeuvres. (…) Discrètement diffusés au sein des espaces d’exposition, des films documentaires témoignent de la fonction initiale des oeuvres, à l’image des mises en scène de masques africains.
      Voir le site >>

    • 20/01/2012

      Deux raisons de voir Mascarades et carnavals : 1. Cette exposition montre que ces masques d’Afrique, des Caraïbes et de la Guyane, grotesques, effrayants, envoûtants, ne sont pas de simples productions plastiques mais des supports de pratiques cultuelles. 2. Elle offre un voyage à travers l’Histoire et les continents. (…) Photos et vidéos viennent à l’appui. Impressionnant.
      Voir la critique complète >>

    • 13/12/2011

      Nourrie par les travaux d’ethnologues et d’anthropologues, l’exposition du musée Dapper à Paris éclaire ces filiations à travers une remarquables sélection d’objets (…).
      Voir le site >>

    • 29/11/2011

      Que d’inventions dans ces univers éphémères de feuilles de bananier séchées, de papier journal, de plumes, de bitume et de sang ! On se priverait en voulant tout comprendre, tout interpréter. Cette fête des formes et des couleurs va au-delà de l’ethnologie, elle se goûte comme un alcool. Attention : la magie fonctionne toujours, même dans la grisaille et la rationalité parisienne.
      Voir la critique complète >>

    • 11/11/2011

      Le parcours est divisé entre une présentation des masques africains et celle de matériels issus de carnavals dans les Caraïbes. Provenant de collections prestigieuses – musée Rietberg de Zurich, musée royal de l’Afrique centrale de Tervuren, musée du quai Branly à Paris -, d’impressionnants masques permettent de découvrir la force symbolique et les fonctions qu’ils pouvaient recouvrir dans les cultures subsahariennes.
      Voir le site >>

    • 28/10/2011

      A l’entrée, un film montre la cérémonie carnavalesque, et très africaine, du Dekatman Mas, perpétuée par le groupe Voukoum de Basse-Terre, en Guadeloupe. On y voit également les belles images, que le photographe anglo-trinidadien Zak Ové a réalisées à Port of Spain – masques de peintures blanches, hommes échassiers, drapeaux des nations africaines. C’est une mise en bouche tout en musique et couleurs.
      Voir le site >>

    Ils ont envie de la voir (194)

    • dominique.branger
    • dann
    • sebastienmagro
    • judith.lasry
    • vanille
    • saravercheval
    • annabel-laso
    • maxbonhomme
    • merinos.melissa
    • pierre.mariereau
    • noelle
    • f.travetto
    • alice.martel
    • joh-peccadille
    • LizaBergara
    • ckrzykowiak
    • julie.eugene
    • oriveta
    • zazaie
    • marie.adamski
    • magali-lesauvage
    • epure
    • mayaaitsaid
    • amdenn
    • arnal.marchesini
    • laraks99
    • bassemayousse
    • STEPHANIE
    • chachapecq
    • dylan-buffinton
    • Rouckaque
    • Fabienne.dumortier
    • yann-baros
    • kfauconnet
    • manguee
    ...et 159 autres personnes

    Ils l'ont vue (43)

    • nicolasdeleudeville
    • aurelieleveau-falgayrettes
    • cebolang
    • jean.csap
    • bolivar70
    • mc.blanc
    • mamie.dan
    • sachab
    • maximel
    • vanros
    • sceno
    • claudineh
    • marion.neveu.35
    • alyssia.lou
    • techer_angie
    • nicolas-z
    • Patrick
    • hexar92
    • aurelie.joubert.56
    • marine.magnard
    • d.o-shalom
    • catherine.turan
    • fannypelvet
    • xavier06rt
    • bruno.loyer
    • nathou250678
    • carineb
    • hanin.hannouch
    • christiane.mirabaud
    • sebcharlesantoine
    • jean.rabasse
    • agnes1856
    • nora.barault
    • QUAND_LM
    ...et 8 autres personnes