Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Un certain recouvrement

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Un certain recouvrement et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Un certain recouvrement

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    Sans changer l’harmonie du jardin, sans toucher aux sculptures, Michaële Andrea Schatt, plasticienne, habille pour l’hiver, trois d’entre elles : - Andromède de Charles Gauthier, marbre, 1875, - Diane, dite de Gabies, marbre, copie anonyme d’une antique du musée du Louvre, arrivée à Compiègne en 1859, - Ulysse reconnu par son chien, de Jean-Auguste Barre, marbre, arrivé à Compiègne en 1854.

    Les trois sculptures ont été choisies pour leur forme ainsi que leur emplacement dans le Petit Parc, le ponctuant ainsi de manière triangulaire. Les bâches sont de couleurs différentes pour chaque sculpture, reprenant les couleurs du Second Empire, présentes dans le palais, un vert véronèse, un mauve lilas et bien sûr le rouge éclatant.

    Cette parure colorée et plissée, imprimée de détails photographiques de chaque sculpture, a été réalisée à quatre mains et deux regards Michaële Andréa Schatt et Daniel Rousselot photographe. Ces bâches sont retenues par un cordage noir brillant rappelant les « obi » des kimonos japonais.

    Le visiteur découvrira une forme, qu’il n’avait peut-être pas encore vue, et le détail reproduit sur la bâche colorée pourrait devenir un indice. Cette intervention éphémère dans le Petit Parc est complétée en janvier et février 2015 dans le cadre de « l’œuvre du mois » à l’intérieur du Palais Impérial, par une présentation d’œuvres graphiques et photographiques, d’Andréa Michaële Schatt et Daniel Rousselot étroitement liées au recouvrement des sculptures dans le parc.

    Dates 29/10/2014 - 31/03/2015
    Domaine art contemporain
    Site officiel Musée national du Château de Compiègne
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique