Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Vandy Rattana

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Vandy Rattana et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Vandy Rattana

Vue de l\'exposition Vandy Rattana, MONOLOGUE, au CAPC musée d\'art contemporain de Bordeaux. Photo : Arthur Péquin

Vandy Rattana, MONOLOGUE, 2015. Video HD. Coproduction Jeu de Paume, Paris et CAPC musée d\'art contemporain de Bordeaux. Courtesy de l\'artiste © Vandy Rattana 2015

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets


    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    Vandy Rattana : Monologue est le premier rendez-vous d'une série de quatre expositions réunies sous le titre « Enter the Stream at the Turn ». Un projet concu par la commissaire invitée Erin Gleeson, présenté tout au long de l'année 2015 au CAPC musée d'art contemporain de Bordeaux et au Jeu de Paume, Paris.

    « Enter the Stream at the Turn » (Rallier le flot) est une expression empruntée à un proverbe khmer. Cette douce métaphore masque une injonction entendue en tous temps et en tous lieux : où que l’on se trouve, il faut accorder ses actes à la situation. Si beaucoup d’artistes préoccupés de résistance sociale et politique appellent directement à des réformes, d’autres donnent libre cours à leur veine contestataire dans le flot ou le cadre même de récits personnels, en travestissant leur résistance en aventure intime. Enter the Stream at the Turn réunit donc quatre artistes qui travaillent avec et contre les contraintes imposées par la censure culturelle et historique. Dans leurs images codées et stratifiées, les histoires respectives des pays, des sociétés et des individus deviennent des entrelacs personnels d’actions et de réactions dépendantes et transnationales.

    Dates 22/01/2015 - 03/05/2015
    Site officiel CAPC – musée d’art contemporain de Bordeaux
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique