Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
France Cadet / Robot pour être vrai

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition France Cadet / Robot pour être vrai et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

France Cadet / Robot pour être vrai

France Cadet, Robot mon amour, Cyborg #12, 2013, impression numérique contrecollée sur Dibond

France Cadet, Robotic dog skeleton anatomy, 2008, dessin - encre sur papier.

France Cadet, Inner Leçon #32, 2013, animation 3D.

France Cadet / Robot pour être vrai

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    précedent

    Robot, mon Amour - 19/01/2015

    /

    France Cadet explore la robotique et les nouveaux médias, naviguant entre les arts et les sciences. Elle cherche à explorer les limites et les problèmes de maîtrise de la science et des technologies au sens large : radioactivité, clonage, eugénisme, biotechnologies, artificialisation de la vie, répercussions sur les humains et non-humains, problèmes éthiques engendrés, droit de manipuler le vivant, dans les laboratoires comme sous couvert de projets artistiques.

    C’est à travers l’humour, la dérision, voire la subversion, que s’opère le détournement de ses pièces. Car il s’agit bien souvent de cela, un détournement. Un détournement du discours scientifique tout comme un détournement d’objets. France Cadet n’adopte pas une attitude militante contre les problèmes qu’elle aborde, mais essaie plutôt de susciter le débat, évoquer la problématique avec légèreté et malice. Son discours est gentiment sardonique, sa critique sociale est narquoise et caricaturale, certes, mais toujours sous-tendue des faits réels.

    Dates 30/01/2015 - 25/07/2015
    Domaines vidéo
    sculpture
    photographie
    Période XXIe siècle
    Site officiel Le Cube
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique

    Ils ont envie de la voir (2)

    • agnes
    • epure

    Ils l'ont vue (1)

    • stéphane
    Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.