Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Pieter Hugo

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Pieter Hugo et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Pieter Hugo

Daniela Beukman, Milnerton, 2013 © Pieter Hugo, courtesy Galerie Stevenson, Le Cap/Johannesburg et Yossi Milo, New York

Daniel Richards, Milnerton, 2013 © Pieter Hugo, courtesy Galerie Stevenson, Le Cap/Johannesburg et Yossi Milo, New York

En périphérie de Pretoria, 2013 © Pieter Hugo, courtesy Galerie Stevenson, Le Cap/Johannesburg et Yossi Milo, New York

Hilbrow, 2013 © Pieter Hugo, courtesy Galerie Stevenson, Le Cap/Johannesburg et Yossi Milo, New York

La maison des Besters, Vermaaklikheid, 2013 © Pieter Hugo, courtesy Galerie Stevenson, Le Cap/Johannesburg et Yossi Milo, New York

Le monument aux mineurs, Braamfontein, 2013 © Pieter Hugo, courtesy Galerie Stevenson, Le Cap/Johannesburg et Yossi Milo, New York

Loyiso Mayga, Wandise Ngcama, Lunga White, Luyanda Mzanti and Khungsile Mdolo after their initiation ceremony, Mthatha, 2008 © Pieter Hugo, courtesy Stevenson Gallery, Capetown/Johannesburg and Yossi Milo, New York

Thoba Calvin et Tshepo Cameron Sithole-Modisane, Pretoria, 2013 © Pieter Hugo, courtesy Galerie Stevenson, Le Cap/Johannesburg et Yossi Milo, New York

Green Point Common, Le Cap, 2013 © Pieter Hugo, courtesy Galerie Stevenson, Le Cap/Johannesburg et Yossi Milo, New York

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets


    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    Du 14 janvier au 26 avril, la Fondation HCB présente Kin (l’intime), le dernier projet du photographe sud-africain Pieter Hugo. À travers des portraits, des paysages et des natures mortes exposés pour la première fois en France, le photographe propose une réflexion sur la complexité de l’identité sud- africaine postapartheid. L’exposition, accompagnée d’un livre publié par Aperture, est coproduite avec la Fondation Foto Colectania, Barcelone et la Galerie Stevenson, Le Cap/Johannesburg.

    Réalisée au cours des huit dernières années (2006-2013), la série Kin aborde des thèmes complexes comme la colonisation, la diversité raciale et les disparités économiques en Afrique du sud. Ces questions sont récurrentes dans les projets antérieurs du photographe au Nigeria, Ghana, Liberia et Bostwana ; cependant, Pieter Hugo se concentre cette fois sur son pays natal, qu’il observe de l’intérieur.

    Dates 14/01/2015 - 26/04/2015
    Domaine photographie
    Site officiel Fondation Henri Cartier-Bresson
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 04/04/2015

      Portraits intenses qui témoignent de beaucoup de sujets chers à Pieter Hugo... à découvrir!

    • ';
    • 07/03/2015

      Une très belle exposition, comme toujours à la Maison HCB qui cette fois nous présente les portraits très forts de Pieter Hugo en nous confrontant à la dualité de la société sud-africaine aujourd'hui. Touchant et puissant, des regards que l'on oublie pas. @fannyduteil

    • ';
    • 24/02/2015

      Le Sud-Africain Pieter Hugo présente Kin, une série éminemment plus personnelle et grave que les images colorées qui l’on fait connaître. On le découvre, ici, nu avec sa fille qui vient de naître à côté d’images de laissés-pour-compte de l’après-apartheid et d’un couple mixte qui pose en studio. A cela s’ajoutent (...)
      Voir la critique complète >>

    Ils ont envie de la voir (23)

    • agnes
    • mariecharvet
    • mfouere5986
    • lilou-398393
    • ariasvanina
    • STEPHANIE
    • Rouckaque
    • lea.rolet302
    • lacabane
    • lnbsi
    • laura.cousseran
    • romain-p
    • broughton.emma
    • tomasi.marion
    • bene90
    • adelihihi
    • f3angelica9631
    • oulaitani
    • Zaki
    • nlorthios
    • crizallide
    • davidlebretonscenographe

    Ils l'ont vue (6)

    • claire
    • Charly
    • fannyd
    • fiona.debouvere
    • DianaJap
    • g.sergheraert
    Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.