Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Instantané (87) : Bevis Martin &  Charlie Youle

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Instantané (87) : Bevis Martin & Charlie Youle et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Instantané (87) : Bevis Martin & Charlie Youle

Instantané (87) : Bevis Martin & Charlie Youle

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets


    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    Dans le cadre des instantanés, le Frac des Pays de la Loire a le plaisir d’inviter Bevis Martin et Charlie Youle, deux jeunes artistes vivant à Nantes. L’exposition 2500 pensées par seconde est présentée du 31 janvier au 12 avril 2015, salle Mario Toran.

    D’où vient cette obsession pour la chose scientifique ? Peut-être remonte-t-elle à l’enfance, quand leur fascination pour les images des manuels scolaires recouvrait la voix de leur professeur de mathématique. En cela Bevis Martin & Charlie Youle furent-ils des artistes précoces ? C’est dans l’hémisphère inopérant de l’image pédagogique, la zone trouble située dans l’illustration même des sciences exactes qu’ils trouvent leurs stimuli poétiques. Ainsi l’ensemble de sculptures et de peintures énigmatiques de la série Obstacles (2013) prenaient-ils pour modèle une herméneutique usagée empruntée à l’iconographie pédagogique. Martin & Youle, qui conjurent le mythe de la signature par son dédoublement, s’attaquent à celui de l’inspiration en se donnant des devoirs à faire. Toutes les formes qui adviennent entre leurs quatre mains sont déduites de savoirs incomplets, de traductions approximatives, d’interprétations déviantes, le plus souvent dictées par des esprits innocents et avides de connaissance, tels les biologistes en herbe qui leur suggèrent les (libres) compositions anatomiques en bas relief de céramique pour la série Inside (2012). C’est ainsi que les artistes travaillent à améliorer l’inadéquation originelle entre l’idée et son image, qu’ils ramifient la branche fabuleuse menant au vrai par l’assimilation du faux ou encore, encouragent la confusion entre la représentation et la métaphore.

    Dates 31/01/2015 - 12/04/2015
    Domaines peinture
    sculpture
    Site officiel FRAC des Pays de la Loire
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique