Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
RIDEAUX / blinds

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition RIDEAUX / blinds et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

RIDEAUX / blinds

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets


    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    AVEC : RON AMSTUTZ, PIERRE-OLIVIER ARNAUD, JULIE BÉNA, SIMON BERGALA, JULIEN BISMUTH, JENNIFER BOLANDE, SOPHIE BONNET-POURPET, MARIE-JOSÉ BURKI, MARC DESGRANDCHAMPS, DOMINIQUE GHESQUIÈRE, FELIX GONZALES-TORRES, TERENCE GOWER, WILLIAM LEAVITT, URS LÜTHI, MICHAEL MC MILLEN, GUSTAV METZGER, CHARLOTTE MOTH, NICK OBERTHALER, STEVEN PARRINO, STEPHEN PRINA, DAVID RENAUD, FRANCK SCURTI, JESSICA WARBOYS, JAMES WELLING, ETC. Commissaire : Marie de Brugerolle VERNISSAGE LE 05 FÉVRIER 2015 À 18H30 Conçue et organisée par Marie de Brugerolle à l’invitation de Nathalie Ergino pour l’IAC, RIDEAUX / blinds est une proposition à coulisses. Dans sa forme et sa temporalité, l’exposition propose d’expérimenter en pratique le mode opératoire de la monstration en tant que structure et possibilité de rencontre, dans l’institution publique, en ce début de 21e siècle. RIDEAUX / blinds questionne l’héritage de la modernité, de l’abstraction et du monochrome, l’appropriation de ce qui reste, la pellicule des images dans une conscience des moyens de reproductibilité technique, la peinture avec la photographie, le cinéma et les écrans. Il s’agit de faire l’expérience de ce que nous traversons et qui nous capte, des commodités de nos conversations, des surfaces sensibles et faux trous, de la réciprocité de la lumière... « RIDEAUX / blinds organise l’espace en construisant un parcours dont les œuvres sont les maillons structurels. Elles bordent et font l’espace, elles dialoguent avec les murs et les trous dans ceux-ci. Il s’agira peut-être de retourner l’espace comme un gant et de rentrer par l’envers du tableau, par le dos de la palissade, l’envers de la toile. Peut être comme Orphée se retournant deux fois, avec une seconde chance, celle du « déjà vu », le visiteur doublera sa garde et deviendra regardeur averti. Amusé il pourra re-doubler son parcours et prendre des tangentes nouvelles. Si les murs écrans, panneaux déroulants, portes coulissantes et autres surfaces réfléchissantes peuplent notre modernité, qu’en est-il de leur mesure à l’aune du corps regardant, en mouvement, aujourd’hui ? Et surtout qu’est-ce que cela nous dit d’un regard qui glisse et qui s’accroche, de nos reflets captés malgré nous, du temps pris dans les mailles pixélisées du « screen time » ?

    Dates 06/02/2015 - 03/05/2015
    Domaine art contemporain
    Site officiel Institut d'art contemporain
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique