Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Meiro Koizumi

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Meiro Koizumi et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Meiro Koizumi

Meiro Koizumi, "Where the Silence Fails (Doulble Projection #1)", Video installation, 2013. Courtesy of the artist and Annet Gelink Gallery

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets

    La Fondation Kadist est heureuse d’annoncer la première exposition personnelle de l’artiste japonais Meiro Koizumi en France.

    Les oeuvres vidéo de Meiro Koizumi reviennent sur des moments-clés de l’histoire du Japon moderne afin d’en révéler sa violence sourde, en accordant une égale importance à la « grande histoire » qu’à son impact à l’échelle de la famille, du couple ou de l’individu.

    Son imaginaire est profondément inscrit dans le corps des interprètes de ses vidéos, que l’artiste a d’abord incarné à lui tout seul puis qu’il a progressivement fait jouer par d’autres.

    De l’atmosphère volontairement mélodramatique de ses vidéos découle un sens spécifique du timing qui travaille la répétition par la voix et souligne les différentes interprétations possibles d’un même objet culturel, incarnant les multiples contradictions qui innervent l’histoire et l’« identité » japonaise contemporaine. Rendre visible ce qui n’est pas montré, ce qui n’est pas dit, prendre à revers la tradition, questionner l’humiliation et la culpabilité résultant de la défaite du Japon lors du dernier conflit mondial, scruter le lot commun de désirs réprimés et d’humanité avilie, explorer la résurgence récente des mythes nationalistes, sont autant de tâches auxquelles s’attèle Meiro Koizumi à travers ses vidéos, mais aussi la performance, le dessin et le collage.

    La nouvelle œuvre vidéo que Meiro Koizumi souhaite produire pour son exposition à la Fondation Kadist poursuit ces réflexions tout en s’appropriant la « méthodologie » de travail développée par le cinéaste Yasujirô Ozu. Son œuvre constitue une référence capitale, assumée par l’artiste depuis déjà plusieurs années, comme il le déclare lui-même à propos des films du réalisateur :

    « La représentation du moi y est réduite à un ensemble de gestes réalisés à l’intérieur d’un cadre rigide. Ses films sont comme des spectacles de marionnettes qui se serviraient de corps d’acteurs réels. (...) En surface, tout y semble très ordinaire, sans relief ni surprise, mais dès que l’on prend conscience de ce qui se trouve sous cette surface, on réalise à quel point ses idées sont sombres et pessimistes. »

    Meiro Koizumi souhaite toucher au plus près le style que le cinéaste forgea tout au long de ses réalisations, en tournant des séquences à la manière d’Ozu.

    Dates 22/10/2014 - 11/01/2015
    Domaine art contemporain
    Période XXIe siècle
    Site officiel Kadist Art Foundation
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique

    Ils ont envie de la voir (3)

    • ludi.lb
    • nicolas.derrienchurchill
    • s0crazy

    Ils l'ont vue

    Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.