Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Dolce Vita ? Art décoratif italien 1900-1940, du Liberty au design industriel

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Dolce Vita ? Art décoratif italien 1900-1940, du Liberty au design industriel et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Dolce Vita ? Art décoratif italien 1900-1940, du Liberty au design industriel

Vittorio Zecchin (1878-1947) Le Mille e una notte (Les Mille et une nuits) Vers 1914 Huile et or sur toile H. 171 ; L. 384 cm Paris, musée d\'Orsay © ADAGP - Musée d\'Orsay / Sophie Boegly

Frederico Tesio (1869-1954) Bureau, vers 1898 Chêne marqueté d\\'ébène à deux montants au profil découpé, gradin en fort retrait, H. 1,15 x L. 1,2 x P 0,6 m. Fauteuil, vers 1898 Chêne marqueté d\'ébène, à dossier à oreillettes, garniture de cuir ivoi

Carlo Bugatti (1856-1940) Chaise, 1902 Bois gainé de parchemin, rehauts peints et dorés, cuivre estampé, H. 0,97 x L. 0,372 x P. 0,53 m. Paris, Musée d\'Orsay © Musée d\'Orsay, Dist. RMN-Grand Palais / Patrice Schmidt

Carlo Bugatti (1856-1940) Psyché, 1902 Glace mobile sur châssis, H. 1.83 x L. 1,05 x P. 0,61 m Paris, Musée d\'Orsay © Musée d\'Orsay, Dist. RMN-Grand Palais / Patrice Schmidt

Eugenio Quarti (1867-1929) Bureau-coiffeuse, vers 1898 Noyer incrusté de filets de laiton et nacre formant un décor floral, deux tiroirs latéraux pivotans sous tablette de cristal. Pieds en colonnette regroupés par trois et reliés en façade par deux

Eugenio Quarti (1867-1929) Chaise, vers 1898 Noyer à décor floral stylisé, bois marqueté, incrustations de laiton et nacre, dossier ajouré et incurvé, pieds arqués, large ceinture sous assise ajourée et découpée à jour, H. 0,927 x L. 0,29 x P. 0.35 P

Dolce Vita ? Art décoratif italien 1900-1940, du Liberty au design industriel

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets


    Nous n'avons pas de billets disponibles pour cette exposition. Découvrez nos offres spéciales de billetterie dès maintenant !


    Dans l'Italie du début du XXe siècle, les arts décoratifs se font les interprètes du désir de progrès d'une nation venant de trouver son unité. Ebénistes, céramistes, maîtres verriers travaillent en collaboration avec les plus grands artistes, créant ainsi un véritable "style italien".

    Cette période de créativité extraordinaire est présentée à travers un parcours chronologique d'une centaine d’œuvres. Le style Liberty, qui s'affirme au tournant du siècle, est évoqué par les créations de Carlo Bugatti, Eugenio Quarti, Federico Tesio, en dialogue avec l'oeuvre des peintres divisionnistes. Une deuxième section est consacrée au futurisme dont l'esthétique inspirée par le progrès et la vitesse s'étend à tous les aspects de la vie.

    Par la suite, le retour au classicisme, qui se décline en Italie sous de multiples formes, trouve son expression dans les céramiques de Gio Ponti, ou les verres de Carlo Scarpa, jusqu'au langage sévère du "Novecento". Dans le même temps, le style rationaliste va désormais marquer la naissance du "design" moderne. C'est donc une période charnière, bien que souvent méconnue, de l'art italien que cette exposition met à l'honneur.

    Dates 14/04/2015 - 13/09/2015
    Domaines design
    peinture
    arts décoratifs
    Période XXe siècle
    Site officiel Musée d'Orsay
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 11/09/2015

      Thématique intéressante, mais on ne ne fait que survoler une période très vaste qui englobe trop de courants artistiques parfois entremêlés.

    • ';
    • 26/07/2015

      Expo trop vaste et mal vendue par son affiche. Domage car très intéressante

    • ';
    • 05/05/2015

      L'exposition englobe une période trop large pour être exhaustive, elle donne toutefois une idée du bouillonnement créatif en Italie à cette période qui finira par se heurter pour une bonne part à l'impasse du fascisme.

    • ';
    • 19/04/2015

      Intéressante mais on reste un peu sur sa faim.

    • ';
    • 18/04/2015

      Contrairement à ce qu'évoque le titre, l'exposition n'a rien à voir avec le cinéma ! Elle mérite néanmoins franchement le détour : perché dans les hauteurs du musée, le parcours, riche en (...)
      Voir la critique complète >>

    Ils ont envie de la voir (63)

    • agnes
    • annabel-laso
    • darie.mayeux
    • yolene.louison
    • la.styliste
    • epure
    • xjgs
    • STEPHANIE
    • jerome-anglaret
    • isabelle.k
    • aurore.hondet
    • benjaminpasquier
    • felip19
    • Rouckaque
    • melanie.laneyrie
    • gunnel.marielouise
    • Sofka
    • Tad
    • cfonder
    • OdileM
    • estsvet
    • beabea
    • guidicelli.l
    • m.marion2
    • pascom
    • sophie.caron
    • ludivine.retailleau
    • natiges
    • Alice.J.Davis
    • jepig
    • Gwenaëlle
    • Supertramp
    • misao_16
    • mivava
    • jeannedeferluc
    ...et 28 autres personnes

    Ils l'ont vue (30)

    • varna
    • laurefarantos
    • cebolang
    • joh-peccadille
    • bolivar70
    • Ro Ayeray
    • delphine
    • anne
    • claire
    • claudineh
    • laura.cousseran
    • youte
    • florent.martin.9849
    • plm56v
    • fiona.debouvere
    • maryse.vaissiere
    • emiliano.carra
    • victoire.delatour.5
    • maxime.vanmeerbeck
    • margaux2404
    • sophie.garcia.167
    • Manon
    • cecile.poulot
    • chloe.daburon
    • mathilde
    • ghislaine.fromont.7
    • nanooe.schka
    • paula.gouablin
    • vbstrcvt
    Personne n'a vu cette exposition, soyez le premier.