Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Pierre Bonnard. Peindre l

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Pierre Bonnard. Peindre l'Arcadie et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Pierre Bonnard. Peindre l'Arcadie

Pierre Bonnard (1867-1947) Femme assoupie sur un lit ou L’Indolente, 1899 Huile sur toile, 96,4 x 105,2 cm Paris, musée d’Orsay, RF 1977 75 © RMN-Grand Palais (Musée d’Orsay) / Thierry Le Mage © ADAGP, Paris 2014

Pierre Bonnard (1867-1947) Vue du Cannet, 1927 Huile sur toile, 233 x 233 cm Paris, nusée d\'Orsay © RMN-Grand Palais (Musée d\'Orsay) / Hervé Lewandowski © ADAGP, Paris 2014

Pierre Bonnard (1867-1947) La soirée sous la lampe, 1921 Huile sur bois Paris, musée d\'Orsay, donation Philippe Meyer, 2000. © RMN-Grand Palais (musée d\'Orsay) / © Michèle Bellot © ADAGP, Paris 2014

Pierre Bonnard (1867-1947) Déjeuner sous la lampe, 1898 Huile sur bois Paris, musée d\'Orsay, donation Philippe Meyer, 2000. © RMN-Grand Palais (musée d\'Orsay) / © Michèle Bellot © ADAGP, Paris 2014

Pierre Bonnard (1867-1947) Le boxeur (autoportrait), 1931 Huile sur toile Paris, musée d\'Orsay, donation Philippe Meyer, 2000. © RMN-Grand Palais (musée d\'Orsay) / © Michèle Bellot © ADAGP, Paris 2014

Pierre Bonnard. Peindre l'Arcadie

  • billet

    billets

  • check

    j'ai vu

XExposition terminée

Fermer

Achetez vos billets


    Achetez vos billets coupe-file pour l'exposition Pierre Bonnard. Peindre l'Arcadie dès maintenant ! Le paiement des tickets est sécurisé.


    logo-Fnac Expo + musée 12.7 € Achetez vos billets >

    Après les expositions Bonnard organisées dans le monde entier, le musée d'Orsay se devait de lui consacrer une rétrospective représentative de toutes les périodes de sa création.

    Pratiquant l'art sous des formes multiples – peinture, dessin, estampe, art décoratif, sculpture, photographie –, Bonnard a défendu une esthétique essentiellement décorative, nourrie d'observations incisives et pleines d'humour tirées de son environnement immédiat.

    Du tableautin au grand format, du portrait à la nature morte, de la scène intime au sujet pastoral, du paysage urbain au décor antique, l'oeuvre de Bonnard nous révèle un artiste instinctif et sensible. Sa palette aux couleurs vives et lumineuses en fait l'un des principaux acteurs de l'art moderne et un représentant éminent du courant arcadien.

    Dates 17/03/2015 - 19/07/2015
    Domaines photographie
    sculpture
    arts décoratifs
    arts graphiques
    peinture
    Artiste Pierre Bonnard
    Site officiel Musée d'Orsay
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique
    • 20/06/2015

      Magnifique ! un moment de bonheur à chaque œuvre Des couleurs à outrance : à première vue, oui mais quand on se plonge dans le tableau on découvre toutes les nuances, toute la délicatesse de Bonnard

    • ';
    • 09/05/2015

      Pour ma part je reste perplexe : des bons cadrages photos, des plans serrés à la Caillebotte, des jeux de fenêtres sur l'extérieur à la Matisse ou Dufy, mais imprécis, trop de couleurs, trop vives, trop d'informations, des portions intéressantes dans le traitement et le rendu, mais un aspect général confus et des thèmes gnangnan. Dans la même veine, je préfère 100 fois Valotton ou Vuillard. Cela reste mon avis personnel, l'expo en elle-même est belle, grande, bien documentée, et bondée.

    • ';
    • 05/05/2015

      Un moment exquis. Longtemps l'aspect décoratif de la peinture de Bonnard m'a rebuté, mais quelle erreur! L'on se sent dans sa peinture comme à l'air libre, l'esprit en repos, les sens en alerte, en état d'insouciance.

    • ';
    • 17/03/2015

      Rien que le nom de Pierre Bonnard fait naître des bonheurs de couleurs, une suavité de l'intime, un amour pour la femme (la sienne) au bain et autant d'histoires que l'œil boit comme du petit lait. (...) Une merveille !
      Voir la critique complète >>

    • 17/03/2015

      Quelle était donc la quête de Pierre Bonnard ? Celle d'un monde heureux dont les tableaux du passé et les souvenirs familiaux garderaient la trace, répond Orsay par la voix de son président, Guy Cogeval, de la cocommissaire Isabelle Cahn et du scénographe Hubert Le Gall. Cette recherche (...)
      Voir la critique complète >>

    Ils ont envie de la voir (97)

    • agnes
    • laurefarantos
    • anne.pauline.mathieu
    • caroline.moity
    • la.styliste
    • jerome-anglaret
    • isabelle.k
    • dylan-buffinton
    • felip19
    • Rouckaque
    • cl.lafuente
    • kfauconnet
    • gunnel.marielouise
    • sabinejeane
    • flavio.bonuccelli
    • lacabane
    • supernono_3
    • marion.brosse
    • ciccio
    • marion.garczynski
    • OdileM
    • estsvet
    • angelica.vincent
    • anne
    • tkinou
    • camille-jouneaux
    • delphine-v
    • PhiPhiLaBelleVie
    • nicolas-lupus-lupus
    • c.decrette
    • r.perez.llano
    • Vilna
    • coubcel
    • reinedemai
    • dianegabb
    ...et 62 autres personnes

    Ils l'ont vue (71)

    • varna
    • cebolang
    • nick
    • joh-peccadille
    • midnath.blues
    • rejane
    • xjgs
    • STEPHANIE
    • benjaminpasquier
    • fabiegal
    • 260volt
    • yavgfr
    • gallais-d
    • marion-a
    • Ro Ayeray
    • eri
    • tommi_bcn
    • delphine
    • josette.serbource
    • claire
    • kvmarin
    • claudineh
    • laura.cousseran
    • marion.35
    • youte
    • m.marion2
    • m.berthoux
    • xavier06rt
    • virgibri7354
    • florent.martin.9849
    • sophie.caron
    • judeline
    • jepig
    • justine.prouff
    • Borntobealice
    ...et 36 autres personnes