Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Rodolphe Hammadi

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Rodolphe Hammadi et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Rodolphe Hammadi

021_inuit

-ou-la-soif-de-partir

025_mon-petit-doigt-ma-dit

029_samson-et-dalila

Rodolphe Hammadi

  • like

    S'abonner

0expo en cours

Fermer

Achetez vos billets

    Rodolphe Hammadi est né en 1958 en Moselle, d’un père algérien et d’une mère allemande. A 16 ans, il étudie l’électromécanique et travaille dans une mine de charbon. A 18 ans, le service militaire lui permet de choisir une affectation lointaine. Il ne reviendra plus dans sa région natale. Au terme de son service, il s’engage dans le corps des parachutistes et s’envole pour La Réunion. Au bout de deux années, il quitte l’armée et se retrouve à Paris où il se fait embaucher comme assistant en 1979 au sein du Studio Urphot. Eric Jantzen, photographe et professeur de perspective à l’Université Paris VI, lui enseigne les bases de la photographie en général et de la photographie d’architecture en particulier. Il rencontrera ensuite d’autres artistes importants qui enrichissent son itinéraire : il fut l’ami et l’assistant du peintre Corneille (fondateur du groupe CoBra), de la photographe Irina Ionesco et enfin, du sculpteur et designer Pucci de Rossi, avec qui il a collaboré plus de 15 années. En photographie, il a réalisé de nombreux livres et expositions sur des sujets architecturaux en France et à l’étranger, notamment au Brésil - où il a vécu de 1997 à 2003 dans la petite ville de Goias Velho (Centre Ouest du Brésil). C’est dans son atelier en 1999 qu’il reprend la création de meubles et objets divers. La récupération occupe déjà une grande place dans son travail. Au Brésil, il s’intéresse au peuple brésilien et réalise plusieurs séries photographiques sur des femmes dans leurs intérieurs, des artisans, des "sans-terres", des résidents en hôpital psychiatrique ou des dormeurs dans la rue. C’est là aussi qu’il approfondit une démarche personnelle de sculpteur, puisant dans les nombreux bois qu’offre ce pays d’adoption. En 2003, dans le cadre d’un reportage pour des revues françaises et espagnoles, il rencontre le sculpteur Frans Krajcberg dont il admire le travail. C’est aussi l’année où il s’installe à Marseille où il vit désormais avec sa compagne et leur enfant. C’est à Marseille que les armes ont été conçues et développées.

    Nationalité algérienne - allemande
    Domaines Sculpture
    Sexe Masculin
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique

    Ils sont abonnés