Votre action a été enregistrée avec succès !

Publiez une expo

Christoff Debusschère

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Christoff Debusschère et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Christoff Debusschère

  • like

    S'abonner

1expo en cours

Fermer

Achetez vos billets

Né en 1962 à Paris, Christoff Debusschere est initié très tôt à la peinture par sa mère, artiste peintre et musicienne. A partir de 1978, alors installé avec sa famille à Etampes, il fréquente le cours de Philippe Lejeune, à l’Atelier de la Vigne. Ce dernier deviendra son maître, et Christoff Debusschère un des plus talentueux représentants actuels de l’Ecole d’Etampes. Respectueux de la tradition picturale dans ce qu'elle a de grand, il travaille d'une manière rapide, inventive et originale. Il privilégie dans ses tableaux plusieurs sujets : les portraits, les ateliers d'artistes, les sujets techniques et, en particulier, ceux ayant trait à la marine ou à l'aviation. Il n’effectue pas de dessin préliminaire. Il travaille dans une urgence toute cérébrale à l’aide de larges bandes de couleurs. Son œil traduit en des formes amples ce qu'il perçoit. Il en découle une œuvre belle et silencieuse, comme si le temps était suspendu. Issue de l’Ecole d’Etampes qui se caractérise par une touche volontaire, une analyse aiguë de la lumière et une connaissance approfondie du métier classique, sa peinture explore des sujets qui n'ont rien de commun avec ce qu'a légué la tradition : les hangars abandonnés, les garages huileux, les machines hors d’usage et donc hors du temps. Il ne cache pas sa fascination pour les rebuts du monde moderne que partagent certains mouvements d'avant-garde. Il en pressent le pouvoir suggestif, il révèle le rôle d'intercesseurs qu'ils jouent dans notre imaginaire. La figure humaine reste absente de ses paysages qui revêtent alors un silence un rien nostalgique. Sobres, rapides, refusant le détail, ses œuvres vont à l'essentiel et obéissent au seul objectif de l’émotion immédiate et feutrée. Dans ses intérieurs, le peintre sait à merveille saisir une présence, suspendre le temps de l’absence. Une chaise bancale qu'on restaure prend une signification qui dépasse son statut de siège lorsqu'elle trône sur l'établi de l'ébéniste. Le portrait qu'en fait un artiste lui ôte sa banalité pour que, d'objet, elle devienne le miroir d'un destin fatal. Elle illustre alors les vanités et les illusions. Figé, le monde de Christoff Debusschere est plongé dans le silence. Hanté de fantômes, il tire sa suggestivité de l'inconciliable réunion du quotidien et de la tragédie. Christoff Debusschere est honoré de nombreux prix, en particulier la médaille d'argent puis la médaille d'or au Salon des artistes français, le prix Taylor décerné par le Salon d'automne, le prix du Salon des Invalides, le Grand Prix du Salon du Bourget, le prix du ministre de la Défense et le prix de la Fondation princesse Grace de Monaco. Il a été nommé Peintre officiel de l'Air en 1992, Peintre officiel de la Marine et Peintre officiel de l'Armée de terre en 1997. Il est devenu titulaire du corps des Peintres officiels de la Marine en 2008.

Nationalité Française
Domaines Peinture
Art contemporain
Sexe Masculin
  • nom_membre

    Connectez-vous

    Pour poster une critique

Ils sont abonnés

prev next