Votre action a été enregistrée avec succès !
Fermer x
Miloslav Moucha

Inscrivez vous gratuitement pour suivre l'exposition Miloslav Moucha et bénéficiez d'offres exceptionnelles exclusives.

Miloslav Moucha

33x41-vers-le-rectangle-1986

33x41-un-carre-presque-1985

33x41-vers-la-droit-1985

41x33-presence-rouge-1985

Miloslav Moucha

  • like

    S'abonner

0expo en cours

Fermer

Achetez vos billets

    Miloslav Moucha grandit à Dolni Litvínov, une vieille ville des Sudètes ravagée par la Seconde Guerre mondiale, dont l'atmosphère est retranscrite dans la série des pointes sèches intitulée « Le Hameau », réalisée dans les années 1960. À cette époque, Moucha peint la misère humaine liée à la terreur rampante du communisme. Il fréquente l'écrivain et essayiste Josef Jedlička qui lui fait découvrir des œuvres bannies par le régime communiste, les penseurs du catholicisme moderne, les artistes en marge des courants officiels, et des poètes tels que Ivan Diviš et Jan Zábrana. Jedlička lui permet de réaliser que l'art n'est pas un jeu mais un travail de conscience, une affaire de destin et de foi. Par crainte de persécutions, Moucha émigre en France en 1968. Il y fréquente d'autres artistes et intellectuels tchèques, parmi lesquels l'écrivain Josef Kroutvor et le cinéaste Štěpán Benda. À Paris, il découvre l'art d'avant-garde avec Ben Vautier, Claude Viallat, Serge Oldenbourg, etc. Plus tard, il se lie d'amitié avec Pierre Restany et Gérard Barrière. La rencontre avec le peintre Václav Boštík en 1980 est aussi déterminante. Il est attiré par ce qu'il appelle, plutôt que l'art, une attitude : une « philosophie pratique ». Nommé professeur à l'École de Beaux-arts de Besançon en 1974, il expose en France et dans le monde (Europe, États-Unis, Japon) dès 1971. En 1978, il doute profondément du bien-fondé de cette activité et se rapproche peu à peu de la peinture classique. Le bouleversement arrive avec son tableau où figure un point unique. Depuis 1990, Moucha partage son temps entre la France et la République tchèque. Dans sa maison de Bohème, il peint des paysages et des natures mortes. La géométrie, la couleur, leur dialogue dans le rythme et la vibration liés au format, sont les bases d'un vocabulaire plastique nourrit par la contemplation. Défenseur d'un art privé et existentiel, Moucha travaille sur de grands cycles qui ne cessent d'interroger l'origine et les conditions d'apparition du visible.

    Naissance 25/03/1942
    Nationalité français
    Domaines Arts graphiques
    Peinture
    Sexe Masculin
    • nom_membre

      Connectez-vous

      Pour poster une critique

    Ils sont abonnés